Testez-vous

Etes-vous "droit malin"?

Interviews

Maître Marc Lipskier, un avocat qui révolutionne le métier d'avocat *

Espace emploi

Des offres d'emploi et des CV gratuits

> Recrutez ou faites-vous chasser !

Lexique juridique

 

Tous les termes juridiques de A à Z

> Consultez gratuitement  !

Chiffres utiles

 

Indices et barèmes officiels en vigueur

> Consultez gratuitement  !

Partenaires

Signalez les mauvais médicaments !

Date : 
30/06/2011

Depuis le 13 juin 2011, vous pouvez directement, ou par l’intermédiaire d’une association de patients, signaler au Centre régional de pharmacovigilance, donc sans passer par un professionnel de la santé, les effets indésirables des médicaments que vous utilisez.

C’est la conséquence de la publication au Journal officiel du 12 juin 2011 du décret n°2011-655 du 10.06.2011 et de l’arrêté du même jour, pris en application de la loi du 21 juillet 2009 réformant l’hôpital et relative aux patients, à la santé et aux territoires (dite loi Hôpital Patients Santé Territoire).

Dans les faits, cette déclaration concerne :

  • les effets indésirables d’un médicament,
  • les mauvais usages d’un médicament,
  • les abus ou erreurs médicamenteuses (avérés ou potentiels).

Les démarches à faire

  • faites votre déclaration le plus tôt possible après la survenance des effets indésirables par le biais du formulaire proposé en ligne par l’Agence française de sécurité sanitaire des produits de santé (Afssaps). Un guide d’utilisation pour remplir ce formulaire a également mis à votre disposition en cliquant sur le lien ;
  • vous devez mentionner dans ce formulaire entre autres : le nom du médicament suspecté, le numéro de lot, le mode et la dose utilisée, le motif d’utilisation ainsi que la description des effets ressentis et leur évolution, le délai entre la prise du médicament et les effets indésirables …;
  • il est recommandé d’y joindre tout élément supplémentaire tel que vos comptes rendus d’hospitalisation, les examens complémentaires…
  • il doit être adressé au Centre régional de pharmacovigilance dont dépend votre domicile (les coordonnées des centres figurent à la fin du formulaire).

Dans tous les cas, il est fortement recommandé de se rapprocher de votre médecin ou de votre pharmacien pour la confirmation de l’effet indésirable et la conduite à tenir.

L’objectif est d’élargir les sources de signalement de problèmes liés à un médicament, qui auparavant visaient uniquement les professionnels de santé.

Liens sponsorisés
Liens sponsorisés