Testez-vous

Etes-vous "droit malin"?

Interviews

Maître Marc Lipskier, un avocat qui révolutionne le métier d'avocat *

Espace emploi

Des offres d'emploi et des CV gratuits

> Recrutez ou faites-vous chasser !

Lexique juridique

 

Tous les termes juridiques de A à Z

> Consultez gratuitement  !

Chiffres utiles

 

Indices et barèmes officiels en vigueur

> Consultez gratuitement  !

Partenaires

Qui peut bénéficier de l’allocation de solidarité aux personnes âgées (ASPA) ?

Article mis à jour le 11/04/2013

Depuis le 1er janvier 2006, l’allocation de solidarité aux personnes âgées (ASPA) remplace les différentes prestations qui composaient le minimum vieillesse (voir encadré).

Elle est réservée aux personnes n’ayant pas suffisamment cotisé aux régimes de retraite pour pouvoir bénéficier d’un revenu suffisant à l’âge de la retraite. Elle constitue un montant minimum de pension de vieillesse accordé, sous condition de ressources.

A savoir : vous ne paierez ni contribution sociale généralisée (CSG), ni contribution au remboursement de la dette sociale (CRDS) sur l’allocation de solidarité aux personnes âgées (ASPA). Elle n'est pas soumise à l'impôt sur le revenu non plus.

Mais attention ! Les sommes payées au titre de l'allocation sont récupérées sur la partie de votre succession qui dépasse 39 000  € (voir « Comment les organismes d’aide sociale récupèrent-ils auprès des héritiers les sommes qu’ils ont versées du vivant d’une personne décédée ? »).

A noter : les anciennes allocations du minimum vieillesse ont été remplacées en 2006 par l’ASPA (voir « Quid des allocations du minimum vieillesse ? »).

Votre notation : Aucun Moyenne : 2 (2 votes)


Liens sponsorisés
Liens sponsorisés
Votre notation : Aucun Moyenne : 2 (2 votes)