Testez-vous

Etes-vous "droit malin"?

Interviews

Maître Marc Lipskier, un avocat qui révolutionne le métier d'avocat *

Espace emploi

Des offres d'emploi et des CV gratuits

> Recrutez ou faites-vous chasser !

Lexique juridique

 

Tous les termes juridiques de A à Z

> Consultez gratuitement  !

Chiffres utiles

 

Indices et barèmes officiels en vigueur

> Consultez gratuitement  !

Partenaires

Comment sont évalués mes biens en cas de sinistre à mon domicile?

Article mis à jour le 04/12/2011

Vérifiez ce qui est stipulé dans votre contrat multirisques habitation. Il existe, en général, deux types de valeurs sur lesquelles sera calculée l’indemnisation de vos biens sinistrés : valeur d’usage ou valeur à neuf.

L’indemnisation en valeur d’usage

Encore appelée valeur de remplacement vétusté déduite, elle implique que vous serez indemnisé sur la base de la valeur (au jour du sinistre) d’un bien neuf identique au vôtre (en nature, qualité, caractéristiques) à laquelle sera appliqué un coefficient de vétusté (qui correspond à l’usure du bien endommagé ou détruit).

Exemple : Votre ordinateur portable, acheté il y a 4 ans, a été détruit lors d’un sinistre. A ce jour, un ordinateur portable du même genre vaut 600 €. Dans votre contrat, il est indiqué que le coefficient de vétusté est de -10 % de la valeur par année d’ancienneté. L’indemnité versée sera donc de 600 x (100 % - 40 %) = 360 €.

L’indemnisation en valeur à neuf

Il s’agit d’un complément d'indemnisation destiné à limiter la perte liée à la vétusté de vos biens.

Si la part de vétusté de votre bien ne dépasse pas 25 %, vous serez indemnisé sur la base de la valeur (au jour du sinistre) d’un bien identique neuf (valeur de remplacement) ; à condition que les biens soient remplacés dans les 2 ans suivant le sinistre.

Au-delà de 25 %, la part excédentaire de vétusté restera à votre charge.

Il ne faut pas confondre la « valeur à neuf » avec la garantie « rééquipement à neuf ». Cette dernière a un domaine d’application beaucoup plus large, puisque la vétusté n'est jamais prise en compte, même la part excédant 25 %. Les biens doivent être remplacés dans les 6 mois à compter de la date du sinistre.

Votre notation : Aucun Moyenne : 2 (1 vote)


Liens sponsorisés
Liens sponsorisés
Votre notation : Aucun Moyenne : 2 (1 vote)