Testez-vous

Etes-vous "droit malin"?

Interviews

Maître Marc Lipskier, un avocat qui révolutionne le métier d'avocat *

Espace emploi

Des offres d'emploi et des CV gratuits

> Recrutez ou faites-vous chasser !

Lexique juridique

 

Tous les termes juridiques de A à Z

> Consultez gratuitement  !

Chiffres utiles

 

Indices et barèmes officiels en vigueur

> Consultez gratuitement  !

Partenaires

Comment se calcule le malus en assurance auto ?

Article mis à jour le 25/11/2010
Assurances

En cas d’accident dont l’assuré est entièrement responsable, le coefficient est majoré de 25 %, soit 1,25. La majoration est appliquée autant de fois qu’il y a eu d’accidents responsables sans pouvoir toutefois dépasser 3,50 (malus de 350 %).

Le malus disparait automatiquement après deux années sans accident responsable.

Exemple

- après la première année sans accident, le coefficient est de 1 x 0,95 = 0,90

- après la deuxième année avec un accident, il passe à : 0,90 x 1,25 = 1,18

- après la troisième année avec deux accidents, il passe à 1,118 x 1,25 = 1,47 x 1,25 = 1,83.

Exprimé en euros, cela donne :

- après la première année : 600 € x 0,95 = 570 €

- après la deuxième année : 600 € x 1,18 = 708 €

- après la troisième année : 600 € x 1,83 = 1 098 €

Responsabilité partagée

En cas de partage des responsabilités, le coefficient appliqué est de 1,125 (malus de 12,5 % au lieu de 25%).

Bon à savoir : Si vous bénéficiez d’un bonus de 50 % depuis au moins 3 ans, vous ne supportez aucun malus si vous provoquez un sinistre. Mais cette tolérance ne vous sera accordée qu’une fois.

Votre notation : Aucun Moyenne : 2 (1 vote)
Liens sponsorisés
Liens sponsorisés
Votre notation : Aucun Moyenne : 2 (1 vote)

Bonjour, je viens vers vous aujourd'hui car j'ai un soucis avec mon assurance qui veut me mettre du malus car j'ai simplement appeler pour demander conseil suite à un accrochage sans dégâts de part et d'autre, à savoir s'il fallait faire un constat ou non sans dégât. Or celle ci a ouvert une déclaration de sinistre à elle le droit ?