Testez-vous

Etes-vous "droit malin"?

Interviews

Maître Marc Lipskier, un avocat qui révolutionne le métier d'avocat *

Espace emploi

Des offres d'emploi et des CV gratuits

> Recrutez ou faites-vous chasser !

Lexique juridique

 

Tous les termes juridiques de A à Z

> Consultez gratuitement  !

Chiffres utiles

 

Indices et barèmes officiels en vigueur

> Consultez gratuitement  !

Partenaires

Peut-on être verbalisé pour avoir klaxonné (utilisé l’avertisseur sonore) ?

Article mis à jour le 06/01/2013
Auto-moto

L’utilisation de l’avertisseur sonore, de jour comme de nuit, est strictement réglementée par le code de la route:

- En ville, l'usage de l'avertisseur sonore n'est autorisé qu'en cas de danger immédiat, pour avertir les autres usagers (piétons, conducteurs);

- Hors agglomération, son utilisation n'est autorisée que pour avertir les autres usagers de la route d’un risque imminent;

- De nuit, les avertissements doivent être donnés par l'allumage intermittent soit des feux de croisement, soit des feux de route, les signaux sonores ne devant être utilisés qu'en cas d'absolue nécessité.

Sanction

L’utilisation abusive de l’avertisseur sonore constitue une infraction de 2ème classe, sanctionnée par une amende forfaitaire de 35 €.

L’installation sur le véhicule d’un avertisseur sonore non homologué constitue une infraction de 3ème classe (amende forfaitaire de 68 €).

Si vous souhaitez contester l’infraction qui vous est reprochée, il faudra envoyer une lettre de contestation, accompagnée de tous les justificatifs qui peuvent vous aider à démontrer votre version des faits.

Votre notation : Aucun Moyenne : 2 (1 vote)
Liens sponsorisés
Liens sponsorisés
Votre notation : Aucun Moyenne : 2 (1 vote)