Testez-vous

Etes-vous "droit malin"?

Interviews

Maître Marc Lipskier, un avocat qui révolutionne le métier d'avocat *

Espace emploi

Des offres d'emploi et des CV gratuits

> Recrutez ou faites-vous chasser !

Lexique juridique

 

Tous les termes juridiques de A à Z

> Consultez gratuitement  !

Chiffres utiles

 

Indices et barèmes officiels en vigueur

> Consultez gratuitement  !

Partenaires

Risque-t-on un PV (amende et retrait de points) en passant au feu orange ?

Article mis à jour le 10/01/2013
Auto-moto

Au feu orange (ou jaune), tous les conducteurs – y compris les cyclistes – doivent s’arrêter. Toutefois, le conducteur peut passer si le feu orange vient de s’allumer et si les conditions de sécurité l’empêchent de freiner.

Appréciation au cas par cas

Il appartient aux forces de l’ordre de déterminer, selon les conditions de circulation et la configuration des lieux, si le feu orange aurait pu être respecté par le conducteur.

Concrètement, le mauvais état de la chaussée, les conditions météorologiques (pluie, verglas, etc.), la proximité d’autres véhicules constituent des éléments à prendre en considération.

Mais, en cas de verbalisation, c’est au conducteur d’apporter la preuve des justificatifs invoqués, car les agents sont assermentés et leurs paroles et écrits font foi. Ce qui, concrètement, s’avère difficile.

Si vous souhaitez contester l’infraction qui vous est reprochée, il faudra envoyer une lettre de contestation, accompagnée de tous les justificatifs qui peuvent vous aider à démontrer votre version des faits.

Sanction encourue en cas de verbalisation

Le franchissement volontaire d’un feu jaune est sanctionné par une amende forfaitaire de deuxième classe (35 €), sans perte de point.

Bon à savoir : lorsque le feu orange est clignotant, vous pouvez le franchir sans risque de sanction, sous toutefois réserve du respect des règles de priorité.

Votre notation : Aucun Moyenne : 1 (1 vote)
Liens sponsorisés
Liens sponsorisés
Votre notation : Aucun Moyenne : 1 (1 vote)