Testez-vous

Etes-vous "droit malin"?

Interviews

Maître Marc Lipskier, un avocat qui révolutionne le métier d'avocat *

Espace emploi

Des offres d'emploi et des CV gratuits

> Recrutez ou faites-vous chasser !

Lexique juridique

 

Tous les termes juridiques de A à Z

> Consultez gratuitement  !

Chiffres utiles

 

Indices et barèmes officiels en vigueur

> Consultez gratuitement  !

Partenaires

Peut-on posséder un avertisseur ou un détecteur de radar ?

Article mis à jour le 05/01/2012

Théoriquement non. En effet, la détention, le transport et l'usage d’un détecteur ou avertisseur de radar sont strictement interdits.

En cas d'infraction, l'automobiliste encourt les sanctions prévues à l’article R413-15 du code de la route, à savoir :

  • une amende de 1 500 €,
  • la suspension du permis de conduire pour une durée pouvant aller jusqu’à 3 ans,
  • la perte de 6 points du permis de conduire,
  • la confiscation de l'appareil ayant servi à commettre l'infraction.

Toutefois, dans la pratique, cette interdiction a été partiellement contournée par les fabricants, qui ont signé, en août 2011, un protocole d'accord avec le ministère de l'intérieur.

Aux termes de celui-ci,  pour être commercialisés légalement en France, les avertisseurs de radars, qui sont désormais rebaptisés "assistants d'aide à la conduite", ne doivent plus signaler l'emplacement précis des radars, mais seulement le tronçon de chaussée sur lequel ils se trouvent, dit "zone de danger".

CONSEIL D'AMI : si vous êtes possesseur d’un avertisseur de radar, pensez à procéder ou faire procéder à sa mise à jour le plus vite possible afin d’éviter les sanctions prévues à l’article R413-15 du code de la route.
 

Votre notation : Aucun Moyenne : 2 (1 vote)


Liens sponsorisés
Liens sponsorisés
Votre notation : Aucun Moyenne : 2 (1 vote)