Testez-vous

Etes-vous "droit malin"?

Interviews

Maître Marc Lipskier, un avocat qui révolutionne le métier d'avocat *

Espace emploi

Des offres d'emploi et des CV gratuits

> Recrutez ou faites-vous chasser !

Lexique juridique

 

Tous les termes juridiques de A à Z

> Consultez gratuitement  !

Chiffres utiles

 

Indices et barèmes officiels en vigueur

> Consultez gratuitement  !

Partenaires

Quelles sont les obligations des témoins d’un accident ?

Article publié le 18/06/2010

Etre témoin d’un accident, qu’il soit matériel ou corporel, vous donne des obligations. Selon la loi, toute personne qui ne porte pas secours à une personne en danger, soit en agissant elle-même, soit en prévenant les secours, s’expose à une peine d’emprisonnement de 5 ans maximum et à une amende pouvant aller jusqu’à 75 000 €.

La conduite à tenir se décompose en trois temps.

1) Protéger

Tout en gardant votre sang froid, efforcez vous d’alerter les autres usagers et de mettre les personnes présentes à l’abri :

- sur autoroute : allumez vos feux de détresse pour alerter les véhicules qui vous suivent, dans la mesure du possible, garez votre voiture sur la bande d’arrêt d’urgence ou dans un des refuges qui longent l’axe, revêtez votre gilet de sécurité avant de sortir de votre véhicule, faites sortir les passagers des véhicules arrêtés et dirigez les aussitôt derrière la barrière de sécurité ;

- sur route : allumez vos feux de détresse, garez vous le plus possible sur le bas-côté, revêtez votre gilet de sécurité avant de sortir de l’habitacle, faites sortir les occupants des véhicules impliqués et dirigez les vers l’accotement, allez placer le triangle de sécurité à 200 mètres environ de l’accident.

2) Alerter

Dans un premier temps, vous devez alerter immédiatement les secours en leur communiquant le plus d’informations possibles (nom de la rue, numéro de la route, nombre de véhicules impliqués, point kilométrique, le nombre de victimes et leur état apparent, etc.) :

- sur autoroute, utilisez les bornes d’appel d’urgence située tous les deux kilomètres car elles sont directement reliées aux services de secours qui peuvent alors intervenir très rapidement ;

- sur route, dans la mesure du possible, utilisez les bornes d’appel implantées sur le bord des nationales et des voies rapides. Vous pouvez aussi utiliser votre téléphone portable et composer indifféremment le 15 (SAMU), le 17 (Police ou Gendarmerie), le 18 (Pompiers) ou le 112 (tous les services d’urgence).

3) Secourir

En attendant l’arrivée des secours, occupez-vous des blessés en respectant quelques règles essentielles :

- couvrir les blessés avec une couverture ou un vêtement ;

- leur parler pour les rassurer ;

- mettre un blessé inconscient en position latérale de sécurité ;

- comprimer fortement la plaie en cas d’hémorragie ;

- ne pas bouger les blessés, sauf danger imminent d’incendie ou d’explosion ;

- ne surtout pas retirer le casque d’un motard;

- ne donner ni à boire ni à manger ;

- ne pas tenter d’enlever les vêtements d’un brûlé

► En tant que simple témoin d’un accident matériel, vous ne pouvez pas être poursuivi si vous ne vous manifestez pas auprès des conducteurs impliqués ou si vous refusez de témoigner. Si les forces de l’ordre se déplacent, ce qui est rare pour un simple accrochage, vous pouvez éventuellement être amené à témoigner.  

Votre notation : Aucun Moyenne : 2 (1 vote)


Liens sponsorisés
Liens sponsorisés
Votre notation : Aucun Moyenne : 2 (1 vote)