Testez-vous

Etes-vous "droit malin"?

Interviews

Maître Marc Lipskier, un avocat qui révolutionne le métier d'avocat *

Espace emploi

Des offres d'emploi et des CV gratuits

> Recrutez ou faites-vous chasser !

Lexique juridique

 

Tous les termes juridiques de A à Z

> Consultez gratuitement  !

Chiffres utiles

 

Indices et barèmes officiels en vigueur

> Consultez gratuitement  !

Partenaires

Chèque de banque, chèque de voyage, chèque certifié, chèque visé, chèque barré et chèque non barré, quelles différences ?

Article mis à jour le 26/01/2013

Le chèque est un moyen de paiement utilisé pour faire transiter de l’argent d'un compte bancaire à un autre.

L’utilisation du chèque est très courante en France. Mais rares sont ceux qui le connaissent vraiment bien. D’où la nécessité de combler cette lacune afin de vous permettre de mieux appréhender ses multiples facettes.

Le chèque de banque

Le chèque de banque est un chèque barré émis par une banque, à la demande d’un client, au profit d'un bénéficiaire nommément désigné sur ce chèque.

Ses principales particularités, par rapport à un chèque barré ordinaire, sont les suivantes :

  •  il est payant ;
  • il est débité sur le compte de la banque ;
  • la provision correspondant au  montant du chèque est débitée du compte du client le jour même de l'émission du chèque au profit du bénéficiaire.

Le chèque de banque permet ainsi à son bénéficiaire de se prémunir du risque d’impayé que fait courir l’encaissement d’un chèque barré ordinaire qui peut être non provisionné ou insuffisamment provisionné.

C’est pourquoi le paiement par chèque de banque est souvent exigé par le vendeur lors d'une transaction commerciale d'un montant élevé (vente aux enchères, vente d'un bien immobilier, vente d'un véhicule…).

Cela dit, il ne faut pas non plus accepter les chèques de banque les yeux fermés car il existe de nombreuses arnaques aux chèques de banque (faux chèques de banque ou chèques de banque dont le bénéficiaire a été changé de manière frauduleuse).

BON A SAVOIR

Pour éviter la contrefaçon, tous les chèques de banque émis en France sont dotés d’un filigrane de sécurité normalisé, dont le motif est intégré au papier et non pas simplement imprimé dessus.

Ce filigrane est identique, tant en motif qu’en taille, pour l’ensemble des banques opérant en France. Il comporte la mention « CHEQUE de BANQUE », lisible au dos du chèque et bordée en haut et en bas par deux flammes rayées et, de part et d’autre, par deux semeuses dont les parties claires et sombres du dessin de l’une sont inversées par rapport à celles de l’autre. Il couvre une bonne partie de la surface du chèque et est ainsi facile à reconnaître à l’œil nu.

Cela dit, un simple contrôle visuel du filigrane n’est pas toujours suffisant pour sécuriser une transaction.Le moyen le plus sûr est de s’assurer que le chèque présenté est un vrai chèque de banque établi à votre ordre en contactant par téléphone l’agence bancaire qui l’a délivré. Il est également conseillé de consulter un annuaire pour s’assurer que le numéro de téléphone indiqué sur le chèque est bien celui d’une agence bancaire et non pas celui d’un complice d’un escroc.

Votre notation : Aucun Moyenne : 3.3 (4 votes)


Liens sponsorisés
Liens sponsorisés
Votre notation : Aucun Moyenne : 3.3 (4 votes)