Testez-vous

Etes-vous "droit malin"?

Interviews

Maître Marc Lipskier, un avocat qui révolutionne le métier d'avocat *

Espace emploi

Des offres d'emploi et des CV gratuits

> Recrutez ou faites-vous chasser !

Lexique juridique

 

Tous les termes juridiques de A à Z

> Consultez gratuitement  !

Chiffres utiles

 

Indices et barèmes officiels en vigueur

> Consultez gratuitement  !

Partenaires

Comment fonctionne un crédit immobilier à taux révisable ?

Article publié le 13/10/2010

Le taux d’un crédit à taux variable est ajusté une fois par an en général (parfois chaque trimestre), à la date anniversaire du prêt, pour suivre l’évolution des taux d’intérêt à court terme sur les marchés financiers, c’est-à-dire en général l’Euribor 3 mois ou 1 an (ce sont les taux auxquels les banques de la zone euro acceptent de se prêter entre elles de l’argent sur de courtes périodes). A la date de révision, la banque regarde si l’Euribor a augmenté ou baissé par rapport à celui pris en compte précédemment, et modifie en conséquence le taux du crédit. Pour éviter les à-coups, certains établissements indexent le taux de leur prêt, non pas sur l’Euribor du jour précédant la révision, mais sur la moyenne des Euribor observés au cours du mois qui vient de s’écouler.

Les différents effets de la révision du taux

L’ajustement du taux d’intérêt a des effets différents selon les banques.

En général, si le taux d’intérêt baisse, la durée du crédit se réduit : vous le rembourserez plus vite, et le montant total des intérêts sera plus faible. Mais certains établissements vous laissent libre de préférer garder la même durée de remboursement et de réduire votre mensualité.

Mais si le taux d’intérêt augmente, la durée du crédit peut s’allonger ou la mensualité augmenter (dans certaines limites, pour ne pas déséquilibrer votre budget). Mais certains établissements cumulent les deux : ils proposent d’abord d’augmenter un peu la mensualité, et ensuite d’allonger la durée, ou l’inverse.

Conseil : Prenez soin de bien étudier le mécanisme prévu par la banque. L’offre préalable remise par la banque avant la souscription du prêt doit est accompagnée d'un document d'information qui présente une simulation de l'impact d'une variation de taux sur les mensualités, la durée et le coût du crédit (Art. L 312-8 Code de la consommation - Loi du 3 janvier 2008) ainsi que d'une notice présentant les conditions et les modalités de variation du taux. Mais il est toujours préférable d’obtenir ces informations avant l’envoi de l’offre, lors de la négociation avec le conseiller.

Votre notation : Aucun Moyenne : 2 (1 vote)


Liens sponsorisés
Liens sponsorisés
Votre notation : Aucun Moyenne : 2 (1 vote)