Testez-vous

Etes-vous "droit malin"?

Interviews

Maître Marc Lipskier, un avocat qui révolutionne le métier d'avocat *

Espace emploi

Des offres d'emploi et des CV gratuits

> Recrutez ou faites-vous chasser !

Lexique juridique

 

Tous les termes juridiques de A à Z

> Consultez gratuitement  !

Chiffres utiles

 

Indices et barèmes officiels en vigueur

> Consultez gratuitement  !

Partenaires

Aide à la reprise d’emploi des chômeurs : aide temporaire aux jeunes actifs de moins de 26 ans

Le dispositif d’aide temporaire aux jeunes actif de moins de 26 ans financée par l’Unédic, mis en place en 2011, qui devait prendre fin le 31 décembre 2012,  vient  d’être prolongé jusqu’au 31 décembre 2013. Il permet d’apporter une aide financière aux chômeurs de moins de 26 ans qui venaient de retrouver un emploi et rencontrent des difficultés matérielles.

Trois types d’aides sont proposés :

1° l’aide aux frais de restauration au cours du premier mois de la reprise d’un emploi ;

2° l’aide à l’achat de matériel ou d’une tenue vestimentaire lié à l’emploi ;

3° l’aide exceptionnelle de soutien financier. Elle concerne les frais de diverses natures liées à la reprise d’un emploi. Il s’agit de frais associés au véhicule, les frais de présentation et de santé et les frais liés à la mobilité figurant dans la liste limitative ci-dessous:

  • Frais associés au véhicule

- Achat de véhicule : voiture, deux-roues motorisées, vélo ;

- Location de véhicule ;

- Contrôle technique automobile (contre-visite non prise en charge) ;

- Assurance du véhicule ;

- Réparation et achat pour mettre aux normes le véhicule ;

- Pneus neige pour reprise d’emploi en hiver ;

- Frais d’inscription pour permis de conduire A/B, ou brevet de sécurité routière ;

- Achat de casque, gants, veste matelassée pour conduite de moto ou scooter

  • Frais de présentation et de santé

- Soins dentaires, optiques, prothèses médicaments mal couverts (avec vérification de la nécessité des frais pour la reprise d’emploi, et que les modalités de remboursement réglementaires ont été bien enclenchées. Seul le montant restant à la charge de la personne est pris en charge)

- Frais de présentation (coiffure, esthétique)

- Paiement de la mutuelle

  • Frais « coup de pouce » mobilité

- Mobilité pour les trajets inférieurs à 60 km aller-retour (20 km aller-retour dans les DOM)

- Aide à l’indemnisation locative (participation contractualisée aux charges, en cas d’hébergement chez l’habitant)

- Aide à l’hébergement temporaire

- Aide à la garde d’enfant (cas de jeunes en couple mais nécessitant une aide)

Liens sponsorisés
Liens sponsorisés