Testez-vous

Etes-vous "droit malin"?

Interviews

Maître Marc Lipskier, un avocat qui révolutionne le métier d'avocat *

Espace emploi

Des offres d'emploi et des CV gratuits

> Recrutez ou faites-vous chasser !

Lexique juridique

 

Tous les termes juridiques de A à Z

> Consultez gratuitement  !

Chiffres utiles

 

Indices et barèmes officiels en vigueur

> Consultez gratuitement  !

Partenaires

Qu’est ce que la géothermie ?

Article mis à jour le 28/09/2010

La terre est active et la géothermie (mot issu du grec « gê » = terre et « thermos » = chaud) est une spectaculaire manifestation de son énergie. La première utilisation d’eaux chaudes naturelles remonte à des milliers d’années avant J-C.

La géothermie occupe actuellement en France la 3ème place des énergies renouvelables, en termes d’énergie produite, derrière la biomasse et l’hydraulique.

A chaque fois que l’on descend de 100 mètres sous terre, on gagne 2 à 3°C en moyenne, la radioactivité naturelle des roches produisant des quantités énormes d’énergie. Cette chaleur se dirige vers la surface et réchauffe les nappes phréatiques souterraines. Si elle trouve une faille, cette eau chaude remonte par des puits artésiens et produit des sources chaudes. Dans le cas contraire, il faut aller la pomper.

Selon le niveau de température, on distingue différents types de géothermie, auxquels correspondent différents usages :

  • Pour la géothermie basse énergie : la température des nappes est comprise entre 30 et 150 °C.

Environ 55 pays les exploitent aujourd’hui pour la production de chaleur. Les applications étant très diversifiées (logements, serres, thermes…), le dénombrement des opérations est difficile.

La possibilité d’y adjoindre un module de cogénération intéresse beaucoup de collectivités, cet investissement supplémentaire permettant de réduire le coût de fonctionnement des équipements en permettant la vente de la surproduction de calories d’été.

  • La géothermie très basse énergie : elle est exploitée à l’aide de pompes à chaleur (PAC) dites géothermiques.

Cette technique se contente de très basses températures (moins de 35°C) et de forages peu profonds (moins de 100 m) pour aller capter les calories contenues dans l’eau ou l’air du sol. Elle est généralement utilisée pour chauffer et rafraîchir des locaux.

  • La géothermie haute énergie : elle est utilisée pour produire de l’électricité, à partir de gisements aquifères dont les températures sont comprises entre 180 et 350 °C.
Votre notation : Aucun Moyenne : 2 (2 votes)


Liens sponsorisés
Liens sponsorisés
Votre notation : Aucun Moyenne : 2 (2 votes)