Testez-vous

Etes-vous "droit malin"?

Interviews

Maître Marc Lipskier, un avocat qui révolutionne le métier d'avocat *

Espace emploi

Des offres d'emploi et des CV gratuits

> Recrutez ou faites-vous chasser !

Lexique juridique

 

Tous les termes juridiques de A à Z

> Consultez gratuitement  !

Chiffres utiles

 

Indices et barèmes officiels en vigueur

> Consultez gratuitement  !

Partenaires

Qu’est-ce que la compensation carbone ?

Article mis à jour le 04/09/2010

La compensation carbone est un mécanisme volontaire de financement qui permet sinon de réduire la quantité de carbone dans l'air, au moins de ne pas en ajouter. Imaginé dans le cadre de la lutte contre l’effet de serre*, le principe consiste à compenser ses émissions nocives de CO² en finançant des actions bénéfiques pour l’environnement.

Il convient dans un premier temps de mesurer ses émissions de gaz à effet de serre générées par une activité donnée (chauffage, transport…), pour, dans un second temps, après avoir cherché à réduire ces émissions, à financer un projet de réduction des émissions de gaz à effet de serre (énergie renouvelable, efficacité énergétique ou de reboisement) qui permettra de réduire, dans un autre lieu, un même volume de gaz à effet de serre.

Le mécanisme est régi par le principe de « neutralité géographique » qui est au cœur des mécanismes mis en place par le Protocole de Kyoto. L’idée est qu’une quantité donnée de CO² émise dans un endroit peut être « compensée » par la réduction ou la séquestration d’une quantité équivalente de CO² en un autre lieu.

L’ADEME propose une charte de bonnes pratiques et un portail web sur la compensation carbone volontaire www.compensationCO2.fr pour garantir la fiabilité de la démarche et fournir aux opérateurs de la compensation, comme à leurs clients, des règles de fonctionnement communes.

Cette charte définit les exigences en termes de développement durable et des exigences techniques : les réductions d’émissions de CO² doivent être réelles, vérifiables, permanentes ou garanties et leur traçabilité peut être clairement établie.

Tout type de projet est concerné : efficacité énergétique, énergie renouvelable, captage de méthane, boisement et reboisement…

En signant la charte, les opérateurs s’engagent à n’avoir recours à la compensation qu’en complément ou après des actions ayant permis de réduire leurs émissions et à mettre à disposition du public une information transparente sur les pratiques environnementales mises en œuvre et sur les projets de compensation soutenus.

* L'effet de serre est un phénomène physique naturel. Cependant, le développement économique, historiquement fondé sur l'utilisation de sources d'énergies fossiles (charbon, pétrole…), a entraîné des émissions croissantes de ce type de gaz, appelés "gaz à effet de serre", avec pour conséquence une augmentation de la température à la surface du globe et un risque d'importants changements climatiques sur la planète. La communauté internationale a pris conscience de l'enjeu et élabore des mesures pour lutter contre ce phénomène.

 

Votre notation : Aucun Moyenne : 1.5 (2 votes)


Liens sponsorisés
Liens sponsorisés
Votre notation : Aucun Moyenne : 1.5 (2 votes)