Testez-vous

Etes-vous "droit malin"?

Interviews

Maître Marc Lipskier, un avocat qui révolutionne le métier d'avocat *

Espace emploi

Des offres d'emploi et des CV gratuits

> Recrutez ou faites-vous chasser !

Lexique juridique

 

Tous les termes juridiques de A à Z

> Consultez gratuitement  !

Chiffres utiles

 

Indices et barèmes officiels en vigueur

> Consultez gratuitement  !

Partenaires

Qu’est ce qu’une réserve naturelle ?

Article mis à jour le 05/09/2010

Il existe des réserves naturelles nationales et des réserves naturelles régionales, ainsi que des réserves naturelles de Corse.

Les réserves naturelles nationales

Il existe 164 réserves naturelles nationales au 31 décembre 2009, réparties sur l’ensemble de la France métropolitaine et d’outre-mer, sans compter l’immense réserve naturelle des Terres australes françaises, d’une superficie de plus de 2 millions d’hectares.

Ces 164 réserves protègent 566 200 hectares, répartis comme suit : 446 000 ha sur terre et 120 000 ha en mer environ. Elles permettent de protéger, de gérer et de faire découvrir des milieux naturels exceptionnels et très variés.

Les objectifs de protection des réserves naturelles nationales peuvent être variés puisqu’elles ont pour vocation la « conservation de la faune, de la flore, du sol, des eaux, des gisements de minéraux et de fossiles et, en général, du milieu naturel présentant une importance particulière ou qu'il convient de soustraire à toute intervention artificielle susceptible de les dégrader». Ainsi, en couvrant des milieux aussi variés que les zones humides, la très haute montagne, les milieux souterrains, les forêts tropicales ou encore les milieux marins,  les réserves naturelles nationales présentent un panorama diversifié.

Une réserve naturelle nationale (RNN)  peut être créée par décret (décret simple en cas d’accord écrit de l’ensemble des propriétaires, ou décret en Conseil d’Etat en cas de désaccord d’au moins un propriétaire), à la suite :

  • d’une procédure locale, conduite par le préfet de département concerné, et comprenant une enquête publique et des consultations locales (collectivités locales intéressées, comité de massif en montagne, administrations civiles et militaires intéressées, ONF et autres établissements publics intéressés le cas échéant, préfet maritime s’il y a une partie maritime ; commission départementale de la nature, des paysages et des sites ; le cas échéant commission départementale des espaces, sites et itinéraires relatifs aux sports de nature),
  • d’une procédure nationale, conduite par le ministre chargé de la protection de la nature, et comprenant les consultations du Conseil national de la protection de la nature et de l’ensemble des ministres concernés.
Votre notation : Aucun Moyenne : 1.5 (2 votes)


Liens sponsorisés
Liens sponsorisés
Votre notation : Aucun Moyenne : 1.5 (2 votes)