Testez-vous

Etes-vous "droit malin"?

Interviews

Maître Marc Lipskier, un avocat qui révolutionne le métier d'avocat *

Espace emploi

Des offres d'emploi et des CV gratuits

> Recrutez ou faites-vous chasser !

Lexique juridique

 

Tous les termes juridiques de A à Z

> Consultez gratuitement  !

Chiffres utiles

 

Indices et barèmes officiels en vigueur

> Consultez gratuitement  !

Partenaires

En quoi consiste un droit de visite et d'hébergement ?

Article mis à jour le 14/11/2012

Si vous ne pouvez pas assumer la résidence de votre enfant pour des raisons diverses tenant à votre organisation professionnelle, à votre éloignement ou à votre vie privée, mais vous entendez bien profiter des droits de visite et d'hébergement qui seront fixés. Cela signifie que vous pouvez voir votre enfant (droit de visite) et le recevoir le week-end, l’emmener en vacances (droit d'hébergement) et ce, que vous ayez l’autorité parentale ou non. C’est aussi le droit de correspondre avec lui (téléphone, écrit, courriel…).

Se mettre d'accord sur le droit de visite et d’hébergement

Bien entendu, comme pour le choix du lieu de vie des enfants, l’accord entre les parents est le bienvenu. Ils peuvent demander au juge aux affaires familiales de l’homologuer, ce qui lui donnera valeur d’un jugement. Cela peut s'avérer utile, par exemple quand votre situation est particulière et que vous désirez un droit sur mesure (en cas d'expatriation par exemple). Comme toujours, le médiateur familial peut aider à la prise d'une décision adaptée s'il y a certains blocages  ou réticences. C'est d'ailleurs souvent sur ces questions qu'il est saisi.

Votre notation : Aucun Moyenne : 2 (1 vote)


Liens sponsorisés
Liens sponsorisés
Votre notation : Aucun Moyenne : 2 (1 vote)