Testez-vous

Etes-vous "droit malin"?

Interviews

Maître Marc Lipskier, un avocat qui révolutionne le métier d'avocat *

Espace emploi

Des offres d'emploi et des CV gratuits

> Recrutez ou faites-vous chasser !

Lexique juridique

 

Tous les termes juridiques de A à Z

> Consultez gratuitement  !

Chiffres utiles

 

Indices et barèmes officiels en vigueur

> Consultez gratuitement  !

Partenaires

Quelles sont les conditions spécifiques à la fécondation in vitro ?

Article mis à jour le 08/11/2012

Par la technique  de la fécondation in vitro, c'est-à-dire en laboratoire, un ovocyte de la mère est fécondé par un spermatozoïde, et l’ovule (ovocyte fécondé)  est implanté ensuite chez la mère pour une gestation normale.

Cette technique est connue également sous le nom de «technique du bébé-éprouvette ».

Fécondation in vitro par l’homme du couple

Lorsque la fécondation in-vitro de l’ovocyte de la mère est effectuée avec un spermatozoïde provenant du père ou du concubin,  cette technique peut être utilisée sous quatre  conditions :

  • Le couple doit être hétérosexuel et marié ou vivant ensemble depuis au mois deux ans.
  • Le mari, partenaire pacsé ou concubin doit être vivant.
  • Les deux membres du couple doivent donner leur consentement à l’opération, et celui-ci ne doit pas être caduc le jour de l’opération.
  • Cette fécondation in vitro doit obligatoirement passer par un établissement autorisé. Dans chaque établissement agréé l’autorisation est renouvelée tous les cinq ans. La liste des établissements agréés résulte d’un arrêté du Ministre de la Santé.  
Votre notation : Aucun Moyenne : 1.5 (2 votes)


Liens sponsorisés
Liens sponsorisés
Votre notation : Aucun Moyenne : 1.5 (2 votes)