Testez-vous

Etes-vous "droit malin"?

Interviews

Maître Marc Lipskier, un avocat qui révolutionne le métier d'avocat *

Espace emploi

Des offres d'emploi et des CV gratuits

> Recrutez ou faites-vous chasser !

Lexique juridique

 

Tous les termes juridiques de A à Z

> Consultez gratuitement  !

Chiffres utiles

 

Indices et barèmes officiels en vigueur

> Consultez gratuitement  !

Partenaires

FORUM - Assurances

Liens sponsorisés
offline
Inscription: 26/07/2016
Non résolu

Bonjour,

Mon fils de 21 ans a eu un grave accident de voiture qui lui a laissé des séquelles permanentes. La compagnie d'assurance s'apprète à lui verser un capital d'invalidité dans le cadre de son assurance garantie conducteur, mais impose l'établissement d'une mesure de protection des biens (sauvegarde de justice ou curatelle) avant de lui verser ce capital. Est-ce normal, a-t-elle le droit de l'imposer ?

Mon fils a toutes ses capacités intellectuelles, le risque qui subsiste bien entendu est que ce capital lui brûle les doigts, et qu'il le consomme petit à petit. Il en a bien conscience et envisage d'utiliser ce capital pour un petit investissement immobilier afin d'éviter ce danger. Il vit très mal la perspective d'une mise sous curatelle.

la compagnie d'assurance est-elle fondée à conditionner le versement de ce capital à cette mesure de sauvegarde ?

Aucu vote pour l'instant.

Arnaud-DL

RépondrePoser une question
Liens sponsorisés
offline
Inscription: 05/01/2018

Assurance Malus dispose d'un panel de solutions d'assurance selon les différents cas de risques aggravés pour les exclus de l'assurance auto (assur-auto-en-ligne.com/) pour cause de sinistre, d'alcoolémie, d'annulation ou retrait de permis, mais également dans le cas des seniors et des personnes âgées, des jeunes conducteurs, des véhicules de standing, des malussés ou en cas de non-paiement de primes.