Testez-vous

Etes-vous "droit malin"?

Interviews

Maître Marc Lipskier, un avocat qui révolutionne le métier d'avocat *

Espace emploi

Des offres d'emploi et des CV gratuits

> Recrutez ou faites-vous chasser !

Lexique juridique

 

Tous les termes juridiques de A à Z

> Consultez gratuitement  !

Chiffres utiles

 

Indices et barèmes officiels en vigueur

> Consultez gratuitement  !

Partenaires

FORUM - Famille

Liens sponsorisés
offline
Inscription: 23/12/2016
Non résolu

Bonjour je suis vraiment à la recherche d'aide de votre part car je suis séparé depuis deux ans et j'ai la garde un week-end sur deux de mon fils de 4 ans. Depuis quelques jours mon ex conjointe s'est fais expulser de son logement. Elle ne veux pas que je garde mon fils tout les jours sous prétexte du jugement seulement elle n'a plus de pied à terre et min fils est ballotté de maison en maison selon qui l'héberge. Je n'ai aucun moyen de vérification quant à savoir si mon fils vie dans de bonne conditions. Quel recours puis je avoir afin de récupéré (si possible) mon fils afin de lui donner toute la stabilité qu'il mérite et demande Merci d'avance pour vos réponses

Aucu vote pour l'instant.
RépondrePoser une question
Liens sponsorisés
offline
Inscription: 10/05/2011

Bonjour,

 

Lorsqu’une résidence alternée a été mise en place amiablement ou judiciairement lors du divorce, elle peut toujours être remise en cause ultérieurement si la survenance d’un élément nouveau le justifie.
 

Il appartient alors au demandeur de saisir à nouveau le Juge aux affaires familiales. Le juge appréciera la demande de changement de garde alternée en fonction de l’intérêt de l’enfant.

 

Le juge peut également s'appuyer sur des critères définis par l’article 373-2-11 du Code civil :

 

1° La pratique que les parents avaient précédemment suivie ou les accords qu'ils avaient pu antérieurement conclure ;

 

2° Les sentiments exprimés par l'enfant mineur dans les conditions prévues à l'article 388-1 ;

 

3° L'aptitude de chacun des parents à assumer ses devoirs et respecter les droits de l'autre ;

 

4° Le résultat des expertises éventuellement effectuées, tenant compte notamment de l'âge de l'enfant ;

 

5° Les renseignements qui ont été recueillis dans les éventuelles enquêtes et contre-enquêtes sociales prévues à l'article 373-2-12 ;

 

6° Les pressions ou violences, à caractère physique ou psychologique, exercées par l'un des parents sur la personne de l'autre.

 

Cela dit, même si l’absence d’un domicile fixe de votre ex-conjointe semble plaider en votre faveur, rien ne garantit que le Juge aux affaires familiales donne satisfaction à votre demande car le juge est souverain pour apprécier quel est l’intérêt de l’enfant et l’appréciation peut différer selon le juge.

 

Bon courage et bonne chance !
 

Cordialement.

offline
Inscription: 12/04/2017

Essaie de recupérer ton ex d'abord en premier essaie de la séduire et met la en sécurité dit a ton ex que tu veux recommencer comme ça tu seras ensemble avec ton fils. Si tu es seul essaie de donner une nouvelle chance a ta famille. N'oublie pas cest ton fils et que demain tu risque de le perdre et il deviendra le fils dun autre. C'est ce que tu veux ?
Si tu veux bien en parler voilà mon email... Hollanderosaline@gmail.com
Récupère ton ex et ton fils sera avec toi.
Cette situation va te rendre tensionnaire si tu ne réagis pas vite. Ne fais pas le mari de ma soeur. Il a laissé son fils avec la soeur. Elle est resté dans plusieurs maisons et finalement jaurais appris que elle a trouvé un homme qui ne fait que taper lenfant et a cassé une jambe a l'enfant et aujourd'hui il n'arrive plus a bien marcher