Testez-vous

Etes-vous "droit malin"?

Interviews

Maître Marc Lipskier, un avocat qui révolutionne le métier d'avocat *

Espace emploi

Des offres d'emploi et des CV gratuits

> Recrutez ou faites-vous chasser !

Lexique juridique

 

Tous les termes juridiques de A à Z

> Consultez gratuitement  !

Chiffres utiles

 

Indices et barèmes officiels en vigueur

> Consultez gratuitement  !

Partenaires

FORUM - Fonction publique

offline
Inscription: 23/10/2018
Non résolu

Bonjour,

Ma question est très spécfique et ne trouvera peut-être pas beaucoup d'écho mais je vous la soumets en essayant de replacer dans le contexte particulier de l'Enseignement Supérieur et de la Recherche (ESR)

Depuis une quinzaine d'année, la recherche publique française est financée pour partie par l'agence nationale de la recherche (ANR).

Parmi les instruments de financement il existe plusieurs appel à projet pour lesquels certaines conditions doivent être remplise par le porteur de projet.

Notamment, il existe un appel à projet Jeune Chercheuse Jeune Chercheuse (JCJC) dont un des critères d'éligibilité est la date de soutenance de la thèse. Comme dans la vie de tous les jours, la jeunesse n'est pas seulement une question d'age mais correspond à une durée de 10 ans révolu après la date de soutenance de thèse.

cette année pour l'appel à projet qui sera évalué pour 2019, la date limite pour la soutenance de thèse est le 1er janvier 2008.

Il existe cependant des conditions dérogatoires les voici:

 

Concernant l’instrument JCJC, les conditions de dérogation à la date de soutenance de la thèse sont les suivantes:

Les événements suivants survenus après l’obtention du doctorat peuvent être pris en compte : congé de maternité, congé parental, congé longue maladie (supérieur à 90 jours), service national. La limite est reculée d’une durée correspondant à la durée réelle de l’événement. De plus, pour les femmes la limite est reculée d’un an par enfant à charge. Le cas échéant, les justificatifs seront à fournir lors de la soumission de la proposition détaillée.

 

Ma question est la suivante: dans quelle mesure l'administration peut justifier d'un délai supplémentaire d'1 an par enfant à charge uniquement pour les femmes dans la mesure où le congés maternité est pris en compte dans le délai dérogatoire?

Pour mon cas personnel, je suis à temps partiel depuis 2 ans suite à la naissance de mon troisième enfant et je ne peux pas bénéficier de ce délai.

si quelqu'un peut m'éclairer...

merci

 

 

Aucu vote pour l'instant.
RépondrePoser une question
Liens sponsorisés