Testez-vous

Etes-vous "droit malin"?

Interviews

Maître Marc Lipskier, un avocat qui révolutionne le métier d'avocat *

Espace emploi

Des offres d'emploi et des CV gratuits

> Recrutez ou faites-vous chasser !

Lexique juridique

 

Tous les termes juridiques de A à Z

> Consultez gratuitement  !

Chiffres utiles

 

Indices et barèmes officiels en vigueur

> Consultez gratuitement  !

Partenaires

FORUM - Immobilier

offline
Inscription: 11/09/2019
Non résolu

Je suis copropriétaire dans une résidence.

Le 25 décembre 2017, j'ai constaté que mon compteur d'eau divisionnaire, qui se trouve dans une armoire, au niveau des parties communes, présentait une fuite importante. Il s'agissait bien d'une fuite SUR le compteur. L'écoulement étant important, et ne pouvant pas contacter le syndic un jour férié, j'ai fait procédé immédiatement à la réparation, et la facture stipule bien "changement d'un joint fibre 20/27 au niveau du compteur d'eau froide local technique".

Cette défaillance du compteur a entraîné une surconsommation d'environ 200 m3.

Le syndic m'a informé, après plusieurs sollicitations, qu'il existait bien un contrat d'entretien sur les compteurs, mais que ce contrat ne portait pas sur les joints, alors que les joints font partis intégrantes du compteur, ceux-ci étant situés sur les raccords permettant de rattacher le compteur à l'installation.

Le syndic m'a finalement transmis le contrat de location/entretien, qui ne stipule pas de restriction au niveau des joints. L'article 1.6 stipule "Le CIS assure la maintenance des appareils lors du passage de ses agents..." , sans préciser la fréquence des passages.

Je considère donc que cette fuite au niveau d'un joint du compteur relève de la responsabilé du titulaire du contrat de location/entretien, qui n'en a pas assuré la maintenance.

Quel est votre avis à ce sujet.

D'avance, je vous remercie.

Cordialement,

Aucu vote pour l'instant.

Debusca

RépondrePoser une question
Liens sponsorisés