Testez-vous

Etes-vous "droit malin"?

Interviews

Maître Marc Lipskier, un avocat qui révolutionne le métier d'avocat *

Espace emploi

Des offres d'emploi et des CV gratuits

> Recrutez ou faites-vous chasser !

Lexique juridique

 

Tous les termes juridiques de A à Z

> Consultez gratuitement  !

Chiffres utiles

 

Indices et barèmes officiels en vigueur

> Consultez gratuitement  !

Partenaires

FORUM - Justice

Liens sponsorisés
offline
Inscription: 11/09/2012
Non résolu

Bonjour,

Pendant l'année 2002, mon époux et moi-même avons été "trainés" au Tribunal suite à des témoignages émanant de mes frères, soeur et de ma mère. Témoignages nous accusant de maltraitance à enfants, de coups, de  pédophilie de la part de mon mari, etc....... Tout ceci pour défendre mon ex concubin, père de mes 2 aînés, contre qui j'avais demandé une "simple modification du droit de visite et d'hébergement".Mes enfants, issus de ma 1ère union en concubinage, et moi-même avons été convoqués devant un Expert nommé par le Tribunal. L'Expert a trouvé, suite aux 3 entretiens, que mes enfants allaient parfaitement bien, qu'ils étaient suivis médicalement par pédiatre, dentiste, orthodontiste, pédo-psychiatre,...., et que si un seul médecin avait suspecté quelque chose, il n'aurait pas manqué de le signaler à la Justice ; il a précisé que mon époux (2ème union par mariage) ne pouvait être suspecté de rien sur les enfants, que j'étais une bonne mère de famille et il m'a donc laissé la garde de mes enfants, en demandant même dans son rapport que les enfants rencontre leur père dans un endroit neutre style bibliothèque de la ville.Ayant les éléments nécessaires, des preuves et des témoignages de mon côté, j'ai déposé plainte au Commissariat de police en septembre 2002, pour faux témoignages dans le but de nuire en justice ; ce qui est relativement grâve quand même.Or depuis cette date, je n'ai plus eu la moindre nouvelle sur les suites de ma plainte ! Je sais que les membres de ma famille ont été convoqués et auditionnés, mais ils n'ont pas été punis ni condamnés, je n'ai pas été indemnisée pour le préjudice moral (monstrueusement énorme, on ne peut l'imaginer que lorsqu'on vit une telle expérience) et financier (frais d'avocat = 10000 euros !). Je n'ai jamais reçu de courrier du Tribunal pouvant m'informer que ma plainte été classée ou autre, et toutes les personnes concernées ont déménagé très loin... Est -ce que quelqu'un peut me dire si tout cela est norrmal, pourquoi la Justice n'a pas suivi, pourquoi moi je n'ai pas été avisée de quoique ce soit ? Est-ce que je peux encore savoir aujourd'hui, si ma plainte de 2002 a été classée "sans suite" et de quelle manière, et surtout pourquoi ? Merci pour toutes informations et conseils. NP

Aucu vote pour l'instant.

NP

RépondrePoser une question