Testez-vous

Etes-vous "droit malin"?

Interviews

Maître Marc Lipskier, un avocat qui révolutionne le métier d'avocat *

Espace emploi

Des offres d'emploi et des CV gratuits

> Recrutez ou faites-vous chasser !

Lexique juridique

 

Tous les termes juridiques de A à Z

> Consultez gratuitement  !

Chiffres utiles

 

Indices et barèmes officiels en vigueur

> Consultez gratuitement  !

Partenaires

Quelles précautions prendre avant de se porter garant d’un locataire ?

Article mis à jour le 09/10/2012

La signature d’un engagement de caution (un cautionnement) n’est pas anodine et peut entrainer la personne qui s’engage à verser des sommes importantes. En vous portant caution d’un locataire, vous vous engagez à payer les loyers à sa place, ainsi que les dégâts qu’il aura pu causer.

C’est pourquoi si on vous demande de vous porter caution d’un locataire, certaines précautions s’imposent.

Prendre connaissance des clauses du bail

C’est la mauvaise exécution du bail par le locataire qui peut engager votre responsabilité financière. C’est pourquoi il est important d’en prendre connaissance en totalité.

Regardez bien sur le montant du loyer : est-il normal ?

Vérifiez aussi les modalités de remboursement des charges et leur montant.

D’une manière plus générale,vérifiez que le contrat de bail est bien équilibré.

Pensez aussi au locataire : le logement correspond-il à ses besoins ? Le loyer est-il en rapport avec ses revenus ?

Enfin, réfléchissez à la portée financière de votre engagement en le comparant à vos revenus et à votre patrimoine. Demandez-vous si vous pouvez, compte tenu de vos revenus et de vos charges, prendre en charge le loyer pour lequel vous vous êtes porté caution.

Pensez enfin au futur. Si vous partez en retraite dans un an, par exemple, calculez en fonction des revenus que vous aurez après votre départ en retraite plutôt qu’en fonction de vos revenus actuels.

Votre notation : Aucun Moyenne : 1.5 (2 votes)


Liens sponsorisés
Liens sponsorisés
Votre notation : Aucun Moyenne : 1.5 (2 votes)