Testez-vous

Etes-vous "droit malin"?

Interviews

Maître Marc Lipskier, un avocat qui révolutionne le métier d'avocat *

Espace emploi

Des offres d'emploi et des CV gratuits

> Recrutez ou faites-vous chasser !

Lexique juridique

 

Tous les termes juridiques de A à Z

> Consultez gratuitement  !

Chiffres utiles

 

Indices et barèmes officiels en vigueur

> Consultez gratuitement  !

Partenaires

Puis-je déduire des frais professionnels réels de mes salaires ?

Article mis à jour le 21/03/2013

Oui, vous avez la possibilité de déroger à la déduction forfaitaire de 10 % en évaluant vous-même vos frais professionnels, sachant que le montant de la déduction forfaitaire de 10% est plafonné à 12 000 € pour l’imposition des revenus de 2012 contre 14 157 € auparavant (l’article 5 de loi de finances pour 2013). Il vous faut alors déclarer l'ensemble des dépenses occasionnées par votre activité professionnelle (frais de déplacement, frais de restauration, frais de bureau...).

En contrepartie de la déduction de vos frais réels, vous devez ajouter à votre salaire les remboursements de frais que vous verse votre employeur.

Seuls les frais qui sont en relation directe avec votre profession peuvent être déduits.

Les frais déductibles sont en principe ceux effectivement payés pendant l’année d’imposition. Toutefois, dans certains cas, une évaluation forfaitaire des frais est admise (nourriture, utilisation d’un véhicule…).

Par ailleurs, si vous achetez des biens dont la durée d’utilisation est supérieure à 1 an (photocopieur, véhicule..) vous ne pouvez déduire que la dépréciation annuelle subie en pratiquant un abattement dans la limite du prix d’achat. Le montant de l’abattement dépend des usages. Il se calcule à compter de la date d’achat. Vous trouverez, à titre indicatif, certains taux communément admis.

Votre notation : Aucun Moyenne : 1.5 (2 votes)


Liens sponsorisés
Liens sponsorisés
Votre notation : Aucun Moyenne : 1.5 (2 votes)