Testez-vous

Etes-vous "droit malin"?

Interviews

Maître Marc Lipskier, un avocat qui révolutionne le métier d'avocat *

Espace emploi

Des offres d'emploi et des CV gratuits

> Recrutez ou faites-vous chasser !

Lexique juridique

 

Tous les termes juridiques de A à Z

> Consultez gratuitement  !

Chiffres utiles

 

Indices et barèmes officiels en vigueur

> Consultez gratuitement  !

Partenaires

Puis-je déduire au titre des frais professionnels les intérêts d'emprunt pour l'achat de titres de ma société ?

Article mis à jour le 13/05/2012

Oui, vous pouvez déduire de votre salaire, au titre des frais professionnels, les intérêts d’emprunt contractés pour l’achat de titres de la société où vous exercez votre activité principale, dès lors que cette acquisition est utile à l’exercice de votre travail.

Cette disposition vise en priorité les sociétés dans lesquelles les professions réglementées (avocats, experts comptables…) exercent leur profession. Pour que ces sociétés puissent exercer, la loi exige en effet un pourcentage minimum d’associés ayant le titre ou la compétence nécessaires.

Il faut en outre que l’investissement consenti soit en rapport avec le gain espéré. A titre de règle pratique, l’administration admet que sont déductibles les intérêts d’emprunt correspondant à la partie du crédit qui n’excède pas 3 fois les revenus annuels perçus ou attendus lors de l’achat de ces titres.

Exemple : vous avez acheté des titres de la société où vous travaillez pour un montant de 120.000 €. Votre salaire annuel, quand vous avez acheté vos titres, était de 30.000 €. Vous avez payé 3.000 € d’intérêts d’emprunt en 2009. Le montant déductible en 2009 sera donc de 3.000 € x 90.000 € (soit 30.000 x 3)/120.000 € = 2.250 €.

Vous pouvez bien sûr aussi déduire les intérêts des emprunts contractés pour l’achat de biens professionnels (voiture, bureau…).

Votre notation : Aucun Moyenne : 1 (1 vote)


Liens sponsorisés
Liens sponsorisés
Votre notation : Aucun Moyenne : 1 (1 vote)