Testez-vous

Etes-vous "droit malin"?

Interviews

Maître Marc Lipskier, un avocat qui révolutionne le métier d'avocat *

Espace emploi

Des offres d'emploi et des CV gratuits

> Recrutez ou faites-vous chasser !

Lexique juridique

 

Tous les termes juridiques de A à Z

> Consultez gratuitement  !

Chiffres utiles

 

Indices et barèmes officiels en vigueur

> Consultez gratuitement  !

Partenaires

Le chômage est-il pris en compte pour la retraite ?

Article mis à jour le 04/04/2013

Oui, les périodes de chômage peuvent être prises en compte pour le calcul de la pension de retraite.

Toutefois, les conditions de cette prise en compte diffèrent selon qu’il s’agit d’une période indemnisée ou non indemnisée.

Prise en compte des périodes de chômage indemnisées dans la durée d’assurance retraite

Les périodes de chômage indemnisées sont assimilées à des trimestres d’assurance vieillesse, en tant que trimestres validés, si la personne avait la qualité d’assuré social avant l’interruption de son travail, c’est-à-dire s’il a déjà été affilié au régime général de la sécurité sociale et a cotisé à ce régime. Les périodes d’indemnisation sont celles où le demandeur d’emploi a perçu une allocation d’assurance chômage ou une allocation de solidarité (allocation de retour à l’emploi, allocation unique dégressive, allocation de solidarité spécifique…), ou était en congé de conversion ou reclassement, en préretraite CATS ou convention FNE.

Il est validé un trimestre pour 50 jours d’indemnisation, consécutifs ou non, pour une même année. Toutefois, l’indemnisation perçue par le demandeur d’emploi n’est pas considérée comme un « revenu » pouvant être pris en compte dans le calcul de son salaire annuel moyen servant au calcul de sa pension de vieillesse. C’est pourquoi les allocations perçues pendant une période de chômage ne figurent pas sur le relevé de carrière de l’assuré.

Votre notation : Aucun Moyenne : 1.5 (2 votes)


Liens sponsorisés
Liens sponsorisés
Votre notation : Aucun Moyenne : 1.5 (2 votes)