Testez-vous

Etes-vous "droit malin"?

Interviews

Maître Marc Lipskier, un avocat qui révolutionne le métier d'avocat *

Espace emploi

Des offres d'emploi et des CV gratuits

> Recrutez ou faites-vous chasser !

Lexique juridique

 

Tous les termes juridiques de A à Z

> Consultez gratuitement  !

Chiffres utiles

 

Indices et barèmes officiels en vigueur

> Consultez gratuitement  !

Partenaires

A quel âge puis-je toucher la pension de réversion des artisans ou des commerçants ?

Article mis à jour le 22/01/2013

Jusqu’au 31 décembre 2012, les conjoints d’artisan et de commerçants n’étaient pas tout à fait sur un pied d’égalité quant à l’âge auquel ils peuvent prétendre à la pension de réversion au titre du régime de retraite complémentaire.

En effet, les commerçants devaient attendre leur 60e anniversaire pour demander leur pension de réversion du régime complémentaire contre 55 ans pour les artisans.

A compter du 1er janvier 2013, les régimes de retraites complémentaires des artisans et commerçant ont été fusionnés. Désormais, les artisans et les commerçants doivent remplir la même condition d’âge, soit 55 ans au moins pour prétendre à la pension de réversion du régime de base et du régime complémentaire.

A compter de cette même date, Il n’existe plus d’exonération de cette condition d’âge pour les assurés « invalide ». Auparavant, dans le régime complémentaire des artisans, par dérogation, le conjoint survivant reconnu invalide total et définitif pouvait prétendre à une pension de réversion sans condition d’âge.

A noter : les conjoints d’un artisan pouvaient prétendre à la pension de réversion du régime de base et du régime complémentaire dès 51 ans si le décès a été intervenu avant le 1er janvier 2009.

Votre notation : Aucun Moyenne : 2 (1 vote)


Liens sponsorisés
Liens sponsorisés
Votre notation : Aucun Moyenne : 2 (1 vote)