Testez-vous

Etes-vous "droit malin"?

Interviews

Maître Marc Lipskier, un avocat qui révolutionne le métier d'avocat *

Espace emploi

Des offres d'emploi et des CV gratuits

> Recrutez ou faites-vous chasser !

Lexique juridique

 

Tous les termes juridiques de A à Z

> Consultez gratuitement  !

Chiffres utiles

 

Indices et barèmes officiels en vigueur

> Consultez gratuitement  !

Partenaires

A quels congés exceptionnels ont droit les journalistes en cas d’événements familiaux et personnels ?

Article publié le 24/06/2011

En cas d’événements familiaux ou personnels, quelle que soit leur ancienneté, les journalistes ont droit aux congés exceptionnels rémunérés suivants :

  • mariage de l'intéressé : 6 jours ouvrables,
  • mariage d'un enfant ou d'un ascendant : 2 jours,
  • naissance d'un enfant : 3 jours,
  • maladie d'un enfant de 12 ans ou moins : 1 ou 2 jours ouvrables, dans la limite de 6 jours par année civile,
  • décès du conjoint, d'un enfant, du père, de la mère, d'un des grands-parents et beaux-parents : 4 jours,
  • décès d'un frère, d'une soeur, d'un petit-enfant : 2 jours,
  • décès d'un beau-frère ou d'une belle-soeur : 1 jour,
  • déménagement : 2 jours.

Ces congés sont pris au moment même où les événements ont lieu et doivent être justifiés par leurs bénéficiaires.

A noter: la durée globale du congé pour maladie d'un enfant de 12 ans ou moins est portée à 8 jours, à partir de 2 enfants âgés de 12 ans ou moins. Ce congé est accordé à la mère ou au père ayant les enfants à charge. Le congé ne sera accordé que si le certificat médical fait ressortir explicitement que l'état de santé de l'enfant nécessite la présence de la mère ou du père.

Votre notation : Aucun Moyenne : 2 (1 vote)


Liens sponsorisés
Liens sponsorisés
Votre notation : Aucun Moyenne : 2 (1 vote)