Testez-vous

Etes-vous "droit malin"?

Interviews

Maître Marc Lipskier, un avocat qui révolutionne le métier d'avocat *

Espace emploi

Des offres d'emploi et des CV gratuits

> Recrutez ou faites-vous chasser !

Lexique juridique

 

Tous les termes juridiques de A à Z

> Consultez gratuitement  !

Chiffres utiles

 

Indices et barèmes officiels en vigueur

> Consultez gratuitement  !

Partenaires

Quelles aides financières l’employeur peut-il recevoir pour l’embauche d’un travailleur handicapé en milieu ordinaire ?

Article publié le 07/07/2011

L’employeur embauchant un travailleur handicapé dans une entreprise ordinaire bénéficie d’aides financières versées par l’Etat ou par l’Association pour la gestion du fonds pour l’insertion professionnelle des personnes handicapées (l’AGEFIPH).

  • Une aide destinée à compenser la lourdeur du handicap

Versée par l’AGEFIPH sur décision de la direction départementale du travail (DDTEFP), cette aide vise à compenser l’employeur pour le surcoût engendré par la lourdeur du handicap d’un travailleur très handicapé. Le montant annuel de l’aide est fixé, par poste de travail occupé à temps plein, à 450 fois pour un taux de surcoût de 20% ou 900 fois pour un taux de surcoût de 50%, le taux horaire du SMIC. Elle est calculée au prorata du temps de travail effectué par le travailleur handicapé par rapport à la durée collective du travail applicable dans l’entreprise.

  • Une aide à l’aménagement du poste de travail

Versée par l’Etat à la demande de l’employeur, cette aide vise à financer (à hauteur de 80% maximum du coût réel) l’aménagement du poste de travail, l’équipement individuel nécessaire aux travailleurs handicapés pour occuper ces postes et les accès aux lieux de travail ainsi qu’à compenser (à hauteur de 50% maximum du coût effectif) les charges supplémentaires d’encadrement nécessitées par le recrutement d’un travailleur handicapé. Elle doit être demandée au préfet du département où est situé l’établissement, accompagnée d’une description technique du projet et d’un devis estimatif ainsi que de l’avis du CHSCT.

Votre notation : Aucun Moyenne : 1.5 (2 votes)


Liens sponsorisés
Liens sponsorisés
Votre notation : Aucun Moyenne : 1.5 (2 votes)