Testez-vous

Etes-vous "droit malin"?

Interviews

Maître Marc Lipskier, un avocat qui révolutionne le métier d'avocat *

Espace emploi

Des offres d'emploi et des CV gratuits

> Recrutez ou faites-vous chasser !

Lexique juridique

 

Tous les termes juridiques de A à Z

> Consultez gratuitement  !

Chiffres utiles

 

Indices et barèmes officiels en vigueur

> Consultez gratuitement  !

Partenaires

En période de chasse, mon jardin est régulièrement dévasté par les sangliers du bois voisin. Existe-t-il des recours en cas de nuisances causées par des animaux sauvages ?

Article mis à jour le 28/01/2011
Vie rurale

Barrières endommagées, plantations détruites par des animaux sauvages ont peu de chances d’être indemnisées.

Il vous faudrait apporter la preuve que ces dommages sont dus à la faute d’une personne.

Si ces dégâts ont eu lieu en période de chasse, vous pouvez vous retourner contre la fédération départementale de la chasse. Vous pouvez prétendre à indemnisation si les dommages s’élèvent à plus de 76 € et que vous déposez votre demande dans les 6 mois suivant les dégâts. Attention, les animaux ne doivent pas venir de terres vous appartenant !

Un propriétaire a ainsi obtenu une indemnisation d’une société de chasse qui avait procédé à un lâcher de lièvres provoquant des dégâts dans ses plantations (Cour de cassation, chambre civile 2, 26 avril 1990 N°89-13089).

Votre notation : Aucun Moyenne : 1.5 (2 votes)
Liens sponsorisés
Liens sponsorisés
Votre notation : Aucun Moyenne : 1.5 (2 votes)