Testez-vous

Etes-vous "droit malin"?

Interviews

Maître Marc Lipskier, un avocat qui révolutionne le métier d'avocat *

Espace emploi

Des offres d'emploi et des CV gratuits

> Recrutez ou faites-vous chasser !

Lexique juridique

 

Tous les termes juridiques de A à Z

> Consultez gratuitement  !

Chiffres utiles

 

Indices et barèmes officiels en vigueur

> Consultez gratuitement  !

Partenaires

Un animal familier peut-il être utilisé dans un jeu ou dans une loterie ?

Article mis à jour le 22/02/2011

L’utilisation d’un animal dans un jeu, une loterie ou un spectacle est réglementée de façon précise. Les animaux de cirque, destinés à des spectacles sont protégés par le code rural et le code pénal. Aucun acte de cruauté ne peut être accompli envers ces animaux.

Sont interdits en tous lieux tous les jeux dans lequel un animal vivant sert de cible à des projectiles, exception faite des activités résultant de la réglementation de la chasse. A cet effet, le tir des pigeons vivants consistant à offrir ces animaux comme cibles aux tireurs après les avoir libérés est interdit. Il ne s’agit pas là d’une activité de chasse.

Il est interdit d’attribuer tout animal vivant en lot ou en prime dans le cadre de fêtes foraines, concours et manifestations agricoles, à l’exception des animaux d’élevage (oies, canards d’élevage par exemple).

Selon l’article 521-1 du code pénal, les dispositions qui condamnent les actes de cruauté envers les animaux ne sont pas applicables :

  • aux courses de taureaux et aux corridas lorsqu’une tradition locale ininterrompue peut être invoquée.
  • aux combats de coqs dans les localités où une tradition ininterrompue peut être établie.
Votre notation : Aucun Moyenne : 2 (2 votes)


Liens sponsorisés
Liens sponsorisés
Votre notation : Aucun Moyenne : 2 (2 votes)