Testez-vous

Etes-vous "droit malin"?

Interviews

Maître Marc Lipskier, un avocat qui révolutionne le métier d'avocat *

Espace emploi

Des offres d'emploi et des CV gratuits

> Recrutez ou faites-vous chasser !

Lexique juridique

 

Tous les termes juridiques de A à Z

> Consultez gratuitement  !

Chiffres utiles

 

Indices et barèmes officiels en vigueur

> Consultez gratuitement  !

Partenaires

Que dois-je faire en cas d’incendie de mon logement ?

Article mis à jour le 08/02/2012

Vous devez prévenir votre assureur dans les 5 jours (même si le feu ne s’est pas déclaré chez vous) par courrier recommandé avec avis de réception (ou en vous déplaçant au guichet, avec déclaration contre récépissé) en précisant :

  • vos nom et adresse,
  • le numéro de votre contrat,
  • la date de l’incendie,
  • la (ou les) cause présumée de l’incendie,
  • une description circonstanciée des dommages ainsi qu’une première estimation de leur montant si possible.

A réception votre assureur va ouvrir un dossier sinistre et missionner un expert qui prendra contact avec vous afin de fixer un rendez-vous en fonction de vos disponibilités.

En attendant le passage de l’expert :

  • ne jetez rien, y compris les objets endommagés lors du sinistre,
  • rassemblez tout ce qui peut justifier de l’existence et de la valeur des biens endommagés (factures, bons de garantie, photos, témoignages, …),
  • faites établir des devis de remise en état des locaux.

Notre conseil : Assistez à l’expertise. Vous pourrez ainsi donner d’éventuelles explications à l’expert dépêché par votre compagnie d’assurance pour évaluer les dégâts. Si les dommages sont importants, il peut être judicieux de vous faire accompagner d’un expert d’assuré qui vous aidera à défendre vos intérêts. La prise en charge (de tout ou partie) de ses honoraires est parfois prévu par votre assurance habitation (garantie « Honoraires d’expert »).

Votre notation : Aucun Moyenne : 1.5 (2 votes)


Liens sponsorisés
Liens sponsorisés
Votre notation : Aucun Moyenne : 1.5 (2 votes)