Testez-vous

Etes-vous "droit malin"?

Interviews

Maître Marc Lipskier, un avocat qui révolutionne le métier d'avocat *

Espace emploi

Des offres d'emploi et des CV gratuits

> Recrutez ou faites-vous chasser !

Lexique juridique

 

Tous les termes juridiques de A à Z

> Consultez gratuitement  !

Chiffres utiles

 

Indices et barèmes officiels en vigueur

> Consultez gratuitement  !

Partenaires

A quel âge peut-on ouvrir un plan d’épargne retraite populaire (Perp) ?

Article publié le 27/03/2012

Le Plan d’épargne retraite populaire (Perp), créé par la loi Fillon du 21 août 2003, est un produit d’assurance individuel, souscrit de façon volontaire pour se constituer un complément de retraite.

Le principe : vous alimentez ce plan durant votre vie active en profitant d’un avantage fiscal en vue d’obtenir le versement d’une rente lors de votre retraite.

Conçu pour améliorer vos revenus à la retraite, le Perp suppose d’avoir une idée approchante de l’âge auquel vous envisagez de prendre votre retraite et du montant qu’il vous faut épargner pour obtenir la rente visée. Lors de la souscription, vous devrez indiquer votre âge prévisionnel de retraite.

Concernant l’âge du souscripteur au moment de la souscription, la loi fixe une seule condition : avoir au moins 18 ans. Ainsi, toute personne majeure peut ouvrir un Perp auprès d’une banque, d’une société d’assurances, d’une mutuelle. Tous les membres majeurs d’un même foyer fiscal peuvent ouvrir un, voire plusieurs Perp.

Cela dit,  la plupart des établissements prévoient un âge limite pour souscrire un Perp. Cet âge, situé autour de 60-65 ans, peut varier selon les établissements et en fonction du type de Perp souscrit (multisupport ou euros).

Votre notation : Aucun Moyenne : 2 (1 vote)


Liens sponsorisés
Liens sponsorisés
Votre notation : Aucun Moyenne : 2 (1 vote)

Bonjour

Il apparaît a priori qu'il n'est pas indispensable d'être actif pour ouvrir un PERP, je veux dire par là qu'un pensionné (invalide, chômeur, etc...) semble pouvoir en ouvrir un ou plusieurs. Mais alors, puisque les pensions ne sont pas des revenus d'activité à proprement parler, est -ce que les cotisations restent déductibles du revenu?

Cordialement