Testez-vous

Etes-vous "droit malin"?

Interviews

Maître Marc Lipskier, un avocat qui révolutionne le métier d'avocat *

Espace emploi

Des offres d'emploi et des CV gratuits

> Recrutez ou faites-vous chasser !

Lexique juridique

 

Tous les termes juridiques de A à Z

> Consultez gratuitement  !

Chiffres utiles

 

Indices et barèmes officiels en vigueur

> Consultez gratuitement  !

Partenaires

Comment sont fixées les parts revenant à chacun dans le partage d’une succession ?

Article mis à jour le 29/10/2012

Lorsque le partage de la succession est possible, le Code civil a prévu plusieurs étapes dans le calcul des attributions. Elles permettent de vérifier si les héritiers protégés par la loi ont leur part minimum et que les donations déjà effectuées ont toutes été décomptées de l’héritage de ces héritiers.

La réunion fictive des libéralités et des biens

Pour réaliser un partage, la 1ère étape consiste à rappeler les libéralités consenties par le défunt. On appelle « libéralités »  l’ensemble des donations entre vifs et legs faits par testament consentis par le défunt.

Ces libéralités sont ajoutées fictivement aux biens à partager. Cet ajout est fait à la valeur de ces libéralités au jour du décès (art. 922 du Code civil).

De ce total sont déduites les dettes du défunt. Les frais d’obsèques et les frais de la succession peuvent aussi être déduits, mais pas les droits de succession qui sont à la charge des héritiers.

Cette réunion fictive, permet de calculer la part de biens dont le défunt pouvait disposer librement (la quotité disponible) et celle réservée aux héritiers (la réserve).

La quotité disponible et la réserve dépendent des éléments suivants :

  • de l’existence d’héritiers réservataires, c'est-à-dire d’héritiers auxquels la loi réserve une quote-part de la succession ;
  • du lien de parenté entre les héritiers réservataires et le défunt (descendants ou, à défaut, conjoint survivant) ;
  • du nombre d’héritiers réservataires.

Les héritiers réservataires sont les descendants (enfants, petits enfants…) du défunt. En l’absence d’enfant, c’est le conjoint survivant.

 

Votre notation : Aucun Moyenne : 1 (1 vote)


Liens sponsorisés
Liens sponsorisés
Votre notation : Aucun Moyenne : 1 (1 vote)

 

 

offre de prêt entre particulier sérieux et rapide en 72 heures
Vous avez un projet de création d'entreprise Vous êtes futures chefs
d'entreprises, auto entrepreneur(s), porteur(s) de projet(s) business
ou tous particuliers ayant besoin de prêt d'argent ou de financement
pour son projet ! Nous sollicitons votre haute bienveillance la faveur
de bien vouloir nous accorder cette relation qui serait une grande
opportunité pour nous tous. Nous souhaiterions investir dans tous
projets rentables. Nous mettons aussi à votre disposition des prêts
particuliers à partir de 5000€ à 10.500.000€ ,avec un taux d'intérêt
de 3% sous une durée de 5 à 30 ans selon le montant demandé avec des
conditions très simples à remplir.
 Financier
 Prêt immobilier
 Prêt à l’investissement
 Prêt automobile
 Dette de consolidation
 Marge de crédit
 Deuxième hypothèque
 Rachat de crédit
 Prêt personnel
Alors si vous avez besoin de prêt d’argent ou besoin d'un investisseur
financier n'hésitez pas à me contacter pour en savoir plus sur mes
conditions bien favorables. Contact uniquement par