Testez-vous

Etes-vous "droit malin"?

Interviews

Maître Marc Lipskier, un avocat qui révolutionne le métier d'avocat *

Espace emploi

Des offres d'emploi et des CV gratuits

> Recrutez ou faites-vous chasser !

Lexique juridique

 

Tous les termes juridiques de A à Z

> Consultez gratuitement  !

Chiffres utiles

 

Indices et barèmes officiels en vigueur

> Consultez gratuitement  !

Partenaires

Dans quels cas peut-on révoquer ou annuler un testament ?

Article mis à jour le 28/02/2013

Un testament peut être annulé pour plusieurs causes. Cette annulation peut être totale (l’auteur révoque purement et simplement son testament, par exemple) ou partielle (un des bénéficiaires est décédé par exemple).

Révocation du testament

La cause la plus évidente d’annulation d’un testament est sa révocation par son auteur (le testateur). La personne qui a rédigé un testament a toujours la possibilité de le révoquer librement (article 1035 du code civil).

La révocation peut être expresse, si l’intéressé l’a déclaré dans un acte.

La révocation peut parfois être implicite, si elle résulte des circonstances. Par exemple un nouveau testament a été rédigé, qui contredit le précédent, ou le testateur a vendu le bien légué.

Votre notation : Aucun Moyenne : 2 (1 vote)


Liens sponsorisés
Liens sponsorisés
Votre notation : Aucun Moyenne : 2 (1 vote)