Testez-vous

Etes-vous "droit malin"?

Interviews

Maître Marc Lipskier, un avocat qui révolutionne le métier d'avocat *

Espace emploi

Des offres d'emploi et des CV gratuits

> Recrutez ou faites-vous chasser !

Lexique juridique

 

Tous les termes juridiques de A à Z

> Consultez gratuitement  !

Chiffres utiles

 

Indices et barèmes officiels en vigueur

> Consultez gratuitement  !

Partenaires

Le prélèvement forfaitaire libératoire de l’impôt sur le revenu risque-t-il de pénaliser l’auto-entrepreneur ? - Page 2

Article mis à jour le 06/02/2012

Exemple : en 2011, vous êtes célibataire et vous avez 25 000 € de salaire imposable avant déduction des frais de 10 %.

Si vous votre activité d’auto-entrepreneur génère un chiffre d’affaires de 80 000 € au titre des ventes, le prélèvement libératoire sera de 1 %, soit 800 €.

Votre impôt sur le revenu au taux progressif se calculera alors ainsi :

 

Revenu brut

Abattement

Revenu imposable

Salaires

25 000 €

10 %

22 500 €

BIC

80 000 €

71 %

23 200 €

Total

 

 

45 700 €

 

Un revenu  imposable de 45 700 € correspond à un impôt sur le revenu de 8 144 €.

En appliquant la règle du taux effectif, l’impôt est ramené à (8 144 € / 45 700 €) x 22 500 € = 4 010 €. Cela correspond à un cout global (impôt + prélèvement) de 4 010 € + 800 € = 4 810 €

L’impôt sur le revenu sur les seuls salaires aurait été de 1 811 € sans appliquer le taux effectif, soit un coût global de 1 811 € + 800 € = 2 600 €.

Votre notation : Aucun Moyenne : 1.5 (2 votes)


Liens sponsorisés
Liens sponsorisés
Votre notation : Aucun Moyenne : 1.5 (2 votes)