Testez-vous

Etes-vous "droit malin"?

Interviews

Maître Marc Lipskier, un avocat qui révolutionne le métier d'avocat *

Espace emploi

Des offres d'emploi et des CV gratuits

> Recrutez ou faites-vous chasser !

Lexique juridique

 

Tous les termes juridiques de A à Z

> Consultez gratuitement  !

Chiffres utiles

 

Indices et barèmes officiels en vigueur

> Consultez gratuitement  !

Partenaires

Dans quelle mesure les pesticides sont-ils autorisés ?

Article publié le 04/09/2010

La Franceest le premier pays consommateur de pesticides en Europe.

Utilisés massivement depuis près de 60 ans, ils sont aujourd’hui présents dans tous les compartiments de l’environnement (eau, air, sol), dans l’alimentation  et donc dans le corps humain.

Que ce soit un fongicide, un herbicide ou un insecticide, le produit vendu doit d’abord avoir été autorisé :

  • pour sa substance active, au niveau européen,
  • pour la préparation commercialisée, au niveau national.

Il existe plusieurs catégories d’utilisateurs de pesticides : les particuliers, les professionnels (comme les jardiniers) et, surtout, les agriculteurs.

Ces derniers sont soumis à une réglementation spécifique qui, par exemple, leur interdit l’épandage de produits dit phytosanitaires des zones de protection des captages d’eau. Les épandages doivent être conformes, quantitativement, aux prescriptions édictées par l’industriel et les autorités nationales.

Les particuliers, même s’ils utilisent quantitativement beaucoup moins de pesticides que les agriculteurs, peuvent être responsables d’une partie de la pollution des cours d’eau et des nappes phréatiques. En effet, des études démontrent que leurs usages de ces produits ne respectent pas forcément les doses maximales prescrites et peuvent être épandus sur des surfaces propices à un passage rapide vers le sol, et donc vers les ressources en eau.

Par ailleurs, les risques d’intoxication sont réels, soit par inhalation ou contact par la peau à cause des épandages agricoles à proximité des habitations, soit à cause d’un mauvais usage des produits par les particuliers.

La publicité pour les pesticides à destination des particuliers aurait pu être interdite à la faveur du Grenelle 2. Mais les députés ont repoussé cette interdiction, à la stupéfaction des associations de protection de l’environnement et des consommateurs.

Votre notation : Aucun Moyenne : 2 (2 votes)


Liens sponsorisés
Liens sponsorisés
Votre notation : Aucun Moyenne : 2 (2 votes)