Testez-vous

Etes-vous "droit malin"?

Interviews

Maître Marc Lipskier, un avocat qui révolutionne le métier d'avocat *

Espace emploi

Des offres d'emploi et des CV gratuits

> Recrutez ou faites-vous chasser !

Lexique juridique

 

Tous les termes juridiques de A à Z

> Consultez gratuitement  !

Chiffres utiles

 

Indices et barèmes officiels en vigueur

> Consultez gratuitement  !

Partenaires

Comment faire une adoption plénière d’un enfant ?

Article mis à jour le 13/11/2012

La procédure d’adoption plénière d’un enfant comprend deux phases successives : une phase administrative et une phase judiciaire.

1) L’adoption plénière d’un enfant : phase administrative

La phase administrative, c’est à dire la procédure d’agrément, est obligatoire dans presque tous les cas. Cet agrément permet au candidat d’entrer en relation avec un intermédiaire en vue d’accueillir un enfant.

  • L’agrément

Tout candidat à l’adoption plénière (français ou étranger), résidant en France, doit préalablement obtenir un agrément délivré par le Président du Conseil général de son département. La seule exception concerne l’adoption plénière de l’enfant de son conjoint.

L’obtention de l’agrément en vue de l’adoption est un préalable indispensable à la démarche d’adoption mais elle ne donne pas l’assurance qu’un enfant sera finalement confié au demandeur. L’agrément n’a pas pour but de sélectionner les meilleurs parents, mais seulement de garantir à l’enfant adopté que les conditions de son accueil par le demandeur puissent lui être garanties sur le plan familial, éducatif et psychologique.

Votre notation : Aucun Moyenne : 2 (1 vote)


Liens sponsorisés
Liens sponsorisés
Votre notation : Aucun Moyenne : 2 (1 vote)