Testez-vous

Etes-vous "droit malin"?

Interviews

Maître Marc Lipskier, un avocat qui révolutionne le métier d'avocat *

Espace emploi

Des offres d'emploi et des CV gratuits

> Recrutez ou faites-vous chasser !

Lexique juridique

 

Tous les termes juridiques de A à Z

> Consultez gratuitement  !

Chiffres utiles

 

Indices et barèmes officiels en vigueur

> Consultez gratuitement  !

Partenaires

L’avancement est-il identique pour tous les fonctionnaires ?

Article mis à jour le 27/08/2010

Oui, en théorie, l'organisation de la fonction publique sur la base de la carrière prévoit une égalité de traitement dans l’avancement des fonctionnaires. Pourtant, des inégalités subsistent.

  • L’avancement des personnes handicapées : des difficultés parfois réelles

Le principe de non-discrimination au sein de la fonction publique est sans ambiguïté. Aucun candidat ne peut être écarté, en raison de son handicap, d'un concours ou d'un emploi de la fonction publique, sauf si son handicap a été déclaré incompatible avec la fonction postulée à la suite de l'examen médical destiné à évaluer son aptitude à l'exercice de sa fonction. Professionnellement, il n’y a pas de différence entre un agent en situation de handicap et un autre qui ne l’est pas, au regard de son évolution professionnelle. Ses possibilités de promotion, de mobilité, ses besoins de formation ainsi que l’évolution de ses missions sont examinés lors de l’entretien annuel d’évaluation.

En pratique toutefois, des injustices sociales sont parfois constatés en matière d'évolution de carrière des personnes handicapées. La grande majorité des personnes handicapées accèdent tardivement à l'insertion professionnelle dans les administrations, et de nombreux agents handicapés rencontrent des difficultés pour tout avancement dans leurs carrières.

  • Avancement des femmes : des choix de vie personnelle affectent le parcours professionnel

Là encore, malgré les principes de non-discrimination et le principe d’égalité d’accès aux emplois publics, la carrière des femmes ne se déroule pas dans les mêmes conditions que pour leurs homologues masculins. Par exemple, la plupart des nominations à des postes de responsabilité s'effectue selon une liste d'ancienneté après avis demandé au supérieur hiérarchique du département où exerce la candidate. Or, il s'avère que ce type de procédure pénalise très souvent les femmes qui ont été amenées à interrompre leur carrière pour élever leurs enfants et qui ont donc une ancienneté moindre.

Votre notation : Aucun Moyenne : 1.5 (2 votes)


Liens sponsorisés
Liens sponsorisés
Votre notation : Aucun Moyenne : 1.5 (2 votes)