Testez-vous

Etes-vous "droit malin"?

Interviews

Maître Marc Lipskier, un avocat qui révolutionne le métier d'avocat *

Espace emploi

Des offres d'emploi et des CV gratuits

> Recrutez ou faites-vous chasser !

Lexique juridique

 

Tous les termes juridiques de A à Z

> Consultez gratuitement  !

Chiffres utiles

 

Indices et barèmes officiels en vigueur

> Consultez gratuitement  !

Partenaires

FORUM - Aides

offline
Inscription: 11/06/2013
Non résolu

Bonjour,

Je suis handicapée à plus de 80 % avec une reconnaissance MDPHA sans avoir assez travaillé pour être en invalidité.

J'ai ma carte handicapée et ne peut conduire.

J'ai travaillé tant que je le pouvais mais ma situation s'est beaucoup dégradée car je ne peux plus exercer.

Mon handicap est neurologique est non visible car, comme chacun le sait, on devrait souvent mettre des "posts-it" sur le front pour les gens qui sont vraiment odieux dans la Vie actuelle !

Mon mari travaille depuis l'âge de 16 ans en usine et perçoit 1 700 euros ou un peu plus suivant les mois.

Le calcul de l'AAH se fait (à tort) sur les impôts du conjoint/concubin/pacxé car cette allocation devrait être versée à l'handicapée suivant ses ressources. Le conjoint se retrouve donc pénalisé et je perçois par la C.A.F. juste 200 euros/mois !

Puis-je avoir droit à une autre allocation, compensation ? je me trouve dans une situation de plus en plus dégradante.

Merci de me répondre,

Cordialement,

Cate

Aucu vote pour l'instant.

RépondrePoser une question
Liens sponsorisés
offline
Inscription: 10/05/2011

Bonjour,

 

L'attribution de l'AHH est bel et bien soumise à une condition de ressources.

 

Les ressources prises en compte pour l'attribution de l'AAH sont l'ensemble des revenus nets catégoriels du demandeur et de son conjoint, concubin ou pacsé, retenus pour l'établissement de l'impôt sur le revenu.

 

Ces ressources ne doivent pas dépasser un plafond annuel actuellement fixé à :

 

  • 9.319,08 € pour une personne seule,

  • 18.638,16 € pour une personne vivant en couple.

Ce plafond est majoré de 4.659,54 € par enfant à charge.

 

Cordialement.

offline
Inscription: 06/11/2010

Bonjour,

Le complément de ressources est une allocation forfaitaire qui s'ajoute à l’AAH pour constituer une garantie de ressources dans le but de compenser l'absence durable de revenus d'activité des personnes handicapées dans l'incapacité de travailler.

Pour bénéficier du complément de ressources, l'intéressé doit remplir cumulativement les conditions suivantes :

1. percevoir l'allocation aux adultes handicapés à taux normal ou en complément d'une pension d'invalidité, d'une pension de vieillesse ou d'une rente accident du travail,

2. avoir un taux d'incapacité égal ou supérieur à 80 %,

3. avoir une capacité de travail, appréciée par la commission des droits et de l'autonomie des personnes handicapées (CDAPH), inférieure à 5 % du fait du handicap,

4. ne pas avoir perçu de revenu à caractère professionnel depuis un an à la date du dépôt de la demande de complément,

5. disposer d'un logement indépendant. Une personne hébergée par un particulier à son domicile n'est pas considérée disposer d'un logement indépendant, sauf s'il s'agit de son conjoint, de son concubin ou pacsé.

Or, vous ne remplissez pas la première condition. Dès lors, juridiquement parlant, vous ne pouvez pas prétendre au bénéfice du complément de ressources.

Avec mes regrets,

Cordialement.

offline
Inscription: 11/06/2013

Oui, Marianne, je le sais trop bien car depuis des années aucun "recalcul" n'a été fait et effectivemnt j'ai lu ces articles concernant ces attributions.

Avec d'autres personnes, nous avons justement manifesté l'année passée contre cette injustice.

Dominique, je ne pense pas que j'ai droit à ce complément de ressources, j'en avais fait la demande et mon autonomie était supérieure à 5 %, sauf que personne -ni moi-même- ne sait quand, et ou...  je peux avoir une grosse crise d'épilepsie !

5 % de totale aberration quand on sait qu'on "tombe violemment de sa hauteur" et qu'on va aux urgences par la suite se faire recoudre le nez et se faire poser un collier cervical entre autres... (...).

Tout n'est pas simple pour les maladies neurologiques et le versement AAH est injustifié.

Merci pour votre aide

Cate

 

offline
Inscription: 28/11/2013

Je suis handicapée à plus de 80 % avec une reconnaissance MDPH je touche l AAH mon mari vivant a l etranger et sans emploi .

maintenant ma situation a changé mon mari a fait valoir ses droits pour les annees qu il a travaillé avant  toujours en algerie et on lui a accordé une retraite de( 45000 )dinars algeriens d apres le taux de change banquaire c est l equivalent de 414 euro/mois

je voudrai savoir comment est calculé l AAH avec mes compléments de resourse en algerie .mon AAH va t il baissé ?

si oui a quel taux merci