Testez-vous

Etes-vous "droit malin"?

Interviews

Maître Marc Lipskier, un avocat qui révolutionne le métier d'avocat *

Espace emploi

Des offres d'emploi et des CV gratuits

> Recrutez ou faites-vous chasser !

Lexique juridique

 

Tous les termes juridiques de A à Z

> Consultez gratuitement  !

Chiffres utiles

 

Indices et barèmes officiels en vigueur

> Consultez gratuitement  !

Partenaires

FORUM - Aides

offline
Inscription: 10/02/2013
Non résolu

Bonjour,

Je vous contacte, car j'ai un problème qui d'après moi ne doit pas resté dans l'oubli, et qu'il me faut dénoncer impérativement.
En effet , j'ai acheté un camping-car en 2010 chez un revendeur de camping-car du groupe "hypocamp" à lyon: Model :Mirage MIR 2000 de 2003(valeur neuf: 660000€) ,il était à vendre : 39000€ ,je l'ai acheté : 34000€ donc en 2010.Le constructeur n'existant plus, le revendeur professionnel a trouvé une cote d'après un véhicule sensiblement dans le même état: 13000KM(très peu roulé,véhicule en TB état ,proche du neuf) panneaux solaire, télé,store...etc..;
Il se trouve que je suis allé au salon du camping-car du Bourget (Paris)fin 2012,j'étais intéressé par un modèle de rechange,mais quand le vendeur m'as annoncé le prix de la cote de mon véhicule(5000€ sans les options) j'ai vraiment été suffoqué!
Je trouve que j'ai été victime d'un abus de confiance de la part du vendeur de chez Hypocamp.
J'aimerais savoir quels sont mes recours et mes droits dans cette situation?
Merci de votre réponse
Cordialement

Aucu vote pour l'instant.
RépondrePoser une question
Liens sponsorisés
Inscription: 05/08/2011

Bonjour,

 

Non, il ne s'agit pas d'un abus de confiance, dont la définition est expliquée en détail dans cet article publié sur le site SERVICE PUBLIC.FR:

 

http://vosdroits.service-public.fr/F1515.xhtml

 

Cordialement.

offline
Inscription: 27/02/2011

Bonsoir,

 

C'est une pratique commerciale déloyale, telle qu'elle est définie par:

 

- l'article L120-1 du Code de la consommation

 

- les articles L. 121-1 et L. 121-1-1 Code de la consommation

 

les articles L. 122-11 et L. 122-11-1 du Code de la consommation

 

Cordialement.

offline
Inscription: 10/02/2013

bonsoir,

Merci de votre réponse.

Oui, vous avez raison ,ça relève + de l'escroquerie.

Cordialement

offline
Inscription: 10/02/2013

Bonsoir,

Merci de votre réponse.

Effectivement l'article L121.1 correspond bien à la situation.

De plus sur la page internet du vendeur ,il est mentionné :"achetez un véhicule de loisir en toute confiance "

J'ai appelé le vendeur, il s'est presque fâché en m'expliquant que c'est la loi de l'offre et la demande.Les véhicules d'occasion n'ont pas de prix!!

Quand je lui ai expliqué qu'il m'était impossible de revendre mon véhicule  par exemple à un particulier,car celui-ci allait se renseigner du prix auprès d'un pro.pour connaitre le prix de l'argus, et je ne pourrai jamais le vendre  au prix que je veux.Le vendeur m'a alors poposé de faire une demande de reprise chez eux,ce que j'ai fait ,donc il me reste plus qu'à attendre.

Suite à la réponse, j'envisage de contacter un avocat,car je ne me fait pas de soucis quant au montant de la reprise(alors que mon véhicule est en TB état.

Cordialement

offline
Inscription: 27/02/2011

Bon courage et surtout bonne chance !

 

Cordialement.