Testez-vous

Etes-vous "droit malin"?

Interviews

Maître Marc Lipskier, un avocat qui révolutionne le métier d'avocat *

Espace emploi

Des offres d'emploi et des CV gratuits

> Recrutez ou faites-vous chasser !

Lexique juridique

 

Tous les termes juridiques de A à Z

> Consultez gratuitement  !

Chiffres utiles

 

Indices et barèmes officiels en vigueur

> Consultez gratuitement  !

Partenaires

FORUM - Justice

offline
Inscription: 04/02/2014
Non résolu

Je suis fonctionnaire. J'ai été et je suis toujours victime d'harcèlement. J'ai été suspensdu à la suite de mes signalements. Ma hiérarchie a refusé de gérer le problème et a tenté de me faire passer pour fou pour me mettre en congé longue maladie ou en congé longue durée. Lorsque j'ai été suspendu. J'ai déposé plainte contre mon harceleur auprès du procureur de la république. Je viens d'apprendre en lisant le rapport de mon expertise psychiatrique demandé par mon employeur que c'est mon harceleur et un collègue qui m'ont chargé pour initié cette expertise psychiatrique. Ledit collègue avec qui j'ai très peu de contact a toujours été en lutte avec moi parce qu'il considérait que je lui avait pris son poste. Ce collègue est catégorie C, je suis catégorie B, un B+ (encadrement intermédiaire) en fait, j'ai rien à voir avec lui. C'est lui qui ne me parle pas, c'est lui qui ne me dit pas bonjour, c'est lui qui en terme de discipline n'est pas très clair, c'est lui qui ne fait pas son travail comme il faut, etc. Je le laissais vivre sa vie, mais le fait qu'il se soit rendu complice de mon harceleur et qu'il ait participé au processus de harcèlement, ca ne passe pas.

Y a t-il une possibilité de déposer plainte contre le complice de mon harceleur ou de le *raccrocher* à la plainte initiale. 

Aucu vote pour l'instant.

RépondrePoser une question
Liens sponsorisés
Inscription: 05/08/2011

Bonjour,

 

Je pense que OUI en vertu des articles 121-6 et 121-7 du Code pénal, dont voici les textes en copier-coller:

 

Article 121-6 du Code pénal :

Sera puni comme auteur le complice de l'infraction, au sens de l'article 121-7.

Article 121-7 du Code pénal :

 

Est complice d'un crime ou d'un délit la personne qui sciemment, par aide ou assistance, en a facilité la préparation ou la consommation.

 

Est également complice la personne qui par don, promesse, menace, ordre, abus d'autorité ou de pouvoir aura provoqué à une infraction ou donné des instructions pour la commettre.

 

 

Cordialement.