Testez-vous

Etes-vous "droit malin"?

Interviews

Maître Marc Lipskier, un avocat qui révolutionne le métier d'avocat *

Espace emploi

Des offres d'emploi et des CV gratuits

> Recrutez ou faites-vous chasser !

Lexique juridique

 

Tous les termes juridiques de A à Z

> Consultez gratuitement  !

Chiffres utiles

 

Indices et barèmes officiels en vigueur

> Consultez gratuitement  !

Partenaires

Quelles sont les conséquences pour l’acheteur du logement HLM?

Article mis à jour le 22/03/2011

Des charges nouvelles

Etre propriétaire, c’est disposer d’un capital et s’affranchir d’un loyer à payer. Mais être propriétaire, c’est aussi rembourser un ou plusieurs emprunts et payer des dépenses spécifiques qui viennent  s’ajouter aux  charges de tout locataire :

  • les travaux de gros entretien du logement ;
  • la taxe foncière ;
  • les travaux de copropriété, si le logement est situé dans un immeuble collectif.

En copropriété, les travaux d’entretien sont décidés à la majorité des voix des copropriétaires présents et représentés. Or ces travaux peuvent être très coûteux (toiture, ravalement…) et il n’est pas possible de ne pas payer sa quote-part. Aussi est-il très important pour le nouveau propriétaire de s’intéresser aux travaux de l’immeuble et de participer aux décisions de dépenses en exerçant son droit de vote pendant l’assemblée générale (au moins une fois par an).

A savoir : Chaque copropriétaire dispose d’un nombre de voix correspondant à sa quote-part part de parties communes  exprimée en « tantièmes de copropriété », utilisés  également pour le calcul des charges « générales » d’entretien de l’immeuble.

Votre notation : Aucun Moyenne : 2 (1 vote)


Liens sponsorisés
Liens sponsorisés
Votre notation : Aucun Moyenne : 2 (1 vote)