Testez-vous

Etes-vous "droit malin"?

Interviews

Maître Marc Lipskier, un avocat qui révolutionne le métier d'avocat *

Espace emploi

Des offres d'emploi et des CV gratuits

> Recrutez ou faites-vous chasser !

Lexique juridique

 

Tous les termes juridiques de A à Z

> Consultez gratuitement  !

Chiffres utiles

 

Indices et barèmes officiels en vigueur

> Consultez gratuitement  !

Partenaires

Quelle est la différence entre colocation et sous-location ?

Article mis à jour le 02/12/2011

La colocation consiste pour plusieurs locataires à louer ensemble un même logement en se partageant à plusieurs le paiement du loyer.

Il s’agit d’un choix délibéré pour bénéficier d’une superficie habitable plus grande pour un loyer moins élevé.

Ce régime de location est naturel pour les concubins, mais est aussi très en vogue chez les étudiants, et se développe chez les jeunes actifs. La colocation se rencontre pour des locations d’habitation de logements nus, mais aussi meublés.

La colocation suppose plusieurs titulaires d’un même bail, c'est-à-dire que, en principe, le bail ait été signé par plusieurs personnes.

Chacun des colocataires est considéré comme un véritable locataire au regard de la loi. Il bénéficie donc en principe de tous les droits dont bénéficient les locataires. En contrepartie, le colocataire a les mêmes devoirs qu’un locataire ordinaire.

La colocation se distingue de la sous-location où le ou les titulaires du bail sous-louent une partie de leur logement.

Le sous-locataire n’est pas considéré comme un véritable locataire et n’a pas les mêmes droits que le colocataire. Par exemple, les sous-locataires ne peuvent pas obtenir de l’aide au logement comme les colocataires.

Par ailleurs, la sous-location doit être autorisée par écrit par le propriétaire. En l’absence d’autorisation écrite, le propriétaire pourra demander la résiliation du bail

A noter : la colocation doit aussi être distingué de la simple cohabitation et de l’hébergement, ou sauf, lorsque les personnes qui cohabitent sont mariés, la personne qui ne figure pas sur le bail ne détient aucun droit sur le logement.

Pour en savoir, lire également « Le locataire peut-il sous-louer son logement ? ».

Votre notation : Aucun Moyenne : 1.5 (2 votes)


Liens sponsorisés
Liens sponsorisés
Votre notation : Aucun Moyenne : 1.5 (2 votes)