Testez-vous

Etes-vous "droit malin"?

Interviews

Maître Marc Lipskier, un avocat qui révolutionne le métier d'avocat *

Espace emploi

Des offres d'emploi et des CV gratuits

> Recrutez ou faites-vous chasser !

Lexique juridique

 

Tous les termes juridiques de A à Z

> Consultez gratuitement  !

Chiffres utiles

 

Indices et barèmes officiels en vigueur

> Consultez gratuitement  !

Partenaires

Quel est l’intérêt de la colocation pour le propriétaire-bailleur ?

Article mis à jour le 02/12/2011

La colocation est  intéressante pour le propriétaire car il peut demander le paiement du loyer à n’importe lequel des colocataires, même en l’absence de clause de solidarité dans le bail, en application de l’article 1222 du code civil.

Par ailleurs, si un colocataire a fourni une caution, celle-ci pourra être poursuivie par le propriétaire pour le règlement de la totalité du loyer.

La colocation permet donc au propriétaire d’avoir une plus grande garantie d’être payé. 

Cependant, à défaut de clause spécifique, le colocataire n’a plus à payer les loyers lorsqu’il a donné son congé au propriétaire, sous réserve du préavis, bien sûr.

Si le bail comporte une clause de solidarité pour le paiement du loyer, même lorsqu’un colocataire donne congé, il reste tenu au paiement des loyers jusqu’à l’échéance du bail.

Cette solidarité cesse à l’échéance du bail, pour les colocataires qui ont donné congé même celui-ci est renouvelé par tacite reconduction.

Enfin, en présence d’une telle clause, le propriétaire-bailleur peut donner congé pour vendre ou reprendre le logement à un seul des colocataires, pour que ce congé soit opposable aux autres colocataires. En l’absence de cette clause, le congé doit être donné à tous les colocataires.

Bon à savoir : le propriétaire qui veut défendre ses intérêts  peut insérer des clauses restrictives en cas de départ d’un colocataire en cours de bail : demande une caution pour le remplaçant par exemple, ou résiliation pure et simple du bail. 

Lorsque l’un des colocataires quitte les lieux avant les autres, le propriétaire n’a pas à lui rembourser sa quote-part du dépôt de garantie. Le bailleur n’est tenu de restituer le dépôt de garantie qu’à la fin du bail.

Votre notation : Aucun Moyenne : 2 (1 vote)


Liens sponsorisés
Liens sponsorisés
Votre notation : Aucun Moyenne : 2 (1 vote)