Testez-vous

Etes-vous "droit malin"?

Interviews

Maître Marc Lipskier, un avocat qui révolutionne le métier d'avocat *

Espace emploi

Des offres d'emploi et des CV gratuits

> Recrutez ou faites-vous chasser !

Lexique juridique

 

Tous les termes juridiques de A à Z

> Consultez gratuitement  !

Chiffres utiles

 

Indices et barèmes officiels en vigueur

> Consultez gratuitement  !

Partenaires

Qu’est-ce qu’un fond commun de placement à risque (FCPR) ?

Article mis à jour le 25/05/2012

Les FCPR, fonds communs de placement à risque, sont des "produits d'épargne" proposés par les banques et les compagnies d'assurance.

Créés en 1983, le fonds commun de placement à risque est en fait un véhicule de placement qui permet d'investir dans des sociétés non cotées.

Les FCPR collectent des capitaux auprès d'épargnants et les emploient en opérations de capital-risque.

En d’autres termes, les FCPR entrent au capital de sociétés qui ont besoin de capitaux propres pour financer le démarrage et/ou le développement de leur activité.

Leur but est de permettre aux épargnants d’investir collectivement de l’argent, en répartissant les risques, sans avoir à se préoccuper en direct de leur portefeuille. C’est une variante des fonds communs de placement.

Chaque porteur de parts dispose d'un droit de copropriété sur les actifs du fonds, droit proportionnel au nombre de parts possédées. En somme, chacun des investisseurs est propriétaire « du fonds commun de placement » à proportion du nombre de parts qu’il possède.

La spécificité des FCPR tient en réalité à la composition de son actif : l'actif d'un FCPR doit être constitué, pour 50 % au moins, de valeurs mobilières non cotées. C’est d’ailleurs cet élément qui permet de différencier les FCPR des autres fonds communs de placement.

L’intérêt pour les contribuables de souscrire des parts dans les fonds communs de placement est réel car la réglementation fiscale propose aux souscripteurs une économie d’impôt de solidarité sur la fortune lors de la souscription des parts, ainsi qu'une exonération d'impôt sur les dividendes et sur les plus-values à la sortie.

À la différence des fonds communs de placement dans l’innovation (FCPI) et les fonds d’investissement de proximité (FIP) , les FCPR n’offrent pas d’avantage fiscal à l’entrée dans le cadre de l’impôt sur le revenu.

Votre notation : Aucun Moyenne : 2 (1 vote)


Liens sponsorisés
Liens sponsorisés
Votre notation : Aucun Moyenne : 2 (1 vote)