Testez-vous

Etes-vous "droit malin"?

Interviews

Maître Marc Lipskier, un avocat qui révolutionne le métier d'avocat *

Espace emploi

Des offres d'emploi et des CV gratuits

> Recrutez ou faites-vous chasser !

Lexique juridique

 

Tous les termes juridiques de A à Z

> Consultez gratuitement  !

Chiffres utiles

 

Indices et barèmes officiels en vigueur

> Consultez gratuitement  !

Partenaires

Quels sont les pièges à éviter lorsque vous souhaitez défiscaliser ?

Article mis à jour le 22/05/2012

De nombreux pièges sont à déjouer dans le cadre d'opérations de défiscalisation.

Investir pour défiscaliser représente toujours un risque

Vous prenez, par exemple, le risque de perdre tout ou partie de l'avantage fiscal procuré par votre investissement.

On a pu d'ailleurs le constater récemment, le marché de l'immobilier peut baisser et conduire à céder "à perte" un appartement acheté dans le but de défiscaliser.

De ce fait, la réduction d'impôt qui avait été obtenue sera contre balancée par la perte subie lors de la revente.

Dans ces conditions, l'intérêt de l’opération devient nul. D'autant plus qu'en général, les investissements immobiliers nécessitent des fonds importants qui impliquent un effort financier personnel de votre part.

Votre investissement peut donc conduire à une double perte pour vous : une perte d'argent et une perte de temps.

De même, placer son argent dans des sociétés représente le même risque de baisse du marché boursier conduisant, là aussi, à céder "à perte" des actions de sociétés acquises pour défiscaliser.

Le risque peut également résider dans les conditions requises pour bénéficier de la réduction d'impôt.

En effet, certaines mesures de défiscalisations nécessitent de remplir des conditions très strictes pour bénéficier de l’avantage fiscal, qui doivent être remplies pendant un certain nombre d'années.

Dans le cas contraire, l’avantage fiscal devra être remboursé.

Ainsi, par exemple, le dispositif SCELLIER, qui permet d’obtenir une réduction d’impôt en investissant dans un bien immobilier, comporte notamment l’obligation de louer pendant 9 ans le logement dans lequel vous avez investi. Si vous ne trouvez pas de locataire, votre avantage fiscal peut être remis en cause.

Il est donc nécessaire de faire une étude des conditions posées par la loi fiscale et surtout de s'assurer qu'elles pourront être respectées dans le temps.

Votre notation : Aucun Moyenne : 2 (1 vote)


Liens sponsorisés
Liens sponsorisés
Votre notation : Aucun Moyenne : 2 (1 vote)