Testez-vous

Etes-vous "droit malin"?

Interviews

Maître Marc Lipskier, un avocat qui révolutionne le métier d'avocat *

Espace emploi

Des offres d'emploi et des CV gratuits

> Recrutez ou faites-vous chasser !

Lexique juridique

 

Tous les termes juridiques de A à Z

> Consultez gratuitement  !

Chiffres utiles

 

Indices et barèmes officiels en vigueur

> Consultez gratuitement  !

Partenaires

Comment se calcule l’avantage fiscal pour l’investissement immobilier en SCELLIER intermédiaire ?

Article mis à jour le 22/05/2012

Le régime SCELLIER intermédiaire permet de prolonger de 3 ou 6 ans le bénéfice d’une réduction d’impôt sur le revenu.

Les lois de finances pour 2011 et 2012 ont réduit le montant de l’avantage dont vous pouvez bénéficier pour le SCELLIER intermédiaire. Il faut donc distinguer suivant la date de réalisation des investissements.

Bon à savoir : le dispositif SCELLIER intermédiaire permet en outre de bénéficier d’une déduction forfaitaire supplémentaire au titre des revenus fonciers quand ceux-ci sont imposés à l’impôt sur le revenu selon le régime réel d’imposition.

Les investissements SCELIER intermédiaire réalisés en 2010

Si vous avez opté pour la réduction d’impôt SCELLIER, vous bénéficiez d’une réduction d’impôt de 25 % pendant 9 ans sur un investissement plafonné à 300 000 € par an.

Dans le système SCELLIER intermédiaire, vous bénéficiez d’une réduction complémentaire si vous prolongez la location.

Cette réduction d’impôt est égale chaque année à 2 % du prix de revient du logement sur une période de 3 ans reconductible une fois.

Afin de bénéficier de cette réduction supplémentaire, vous devrez vous engager à donner le logement en location pendant une période supplémentaire de 3 ans que vous pouvez reconduire une fois, ce qui fait une prolongation de 6 ans.  

Avec le mécanisme du SCELLIER intermédiaire, la réduction d’impôt s’élève à 31 % du prix de revient  sur 12 ans, si vous louez 3 ans supplémentaires, soit 25 % + (2 % x 3).

La réduction d’impôt sur le revenu passe à 37 % du prix de revient du logement sur 15 ans, si vous louez sur 6 ans supplémentaires, soit 25 % + (2 % x 6).

Votre notation : Aucun Moyenne : 1.5 (2 votes)


Liens sponsorisés
Liens sponsorisés
Votre notation : Aucun Moyenne : 1.5 (2 votes)