Testez-vous

Etes-vous "droit malin"?

Interviews

Maître Marc Lipskier, un avocat qui révolutionne le métier d'avocat *

Espace emploi

Des offres d'emploi et des CV gratuits

> Recrutez ou faites-vous chasser !

Lexique juridique

 

Tous les termes juridiques de A à Z

> Consultez gratuitement  !

Chiffres utiles

 

Indices et barèmes officiels en vigueur

> Consultez gratuitement  !

Partenaires

Si j’opte pour le régime de l’auto-entrepreneur, comment serai-je imposé ?

Article mis à jour le 17/05/2012

Sous certaines conditions, vous pouvez opter pour le régime fiscal de l’auto-entrepreneur.

Vous devez notamment être soumis au prélèvement forfaitaire social qui est un versement forfaitaire mensuel ou trimestriel représentant un pourcentage de votre chiffre d’affaires et qui remplace toutes les cotisations sociales (vieillesse, maladie, CSG…).

Ce régime se traduit par le paiement d’un prélèvement libératoire de l’impôt sur le revenu qui est de :

  • 1% pour les entreprises dont le commerce principal est de vendre des marchandises, objets, fournitures et denrées à emporter ou à consommer sur place, ou de fournir le logement ;
  • 2,2 % pour les bénéfices non commerciaux ;
  • 1,7 % pour les autres entreprises.

Ce prélèvement libératoire se substitue à l’impôt sur le revenu au taux progressif.

Même si vous avez choisi ce régime, vous devrez quand même compléter la déclaration 2042-C, lignes 5TC à 5VD, en y portant le montant de vos recettes avant paiement des prélèvements sociaux et fiscaux. Ces recettes seront prises en compte pour calculer votre taux d’imposition et pourront éventuellement l’augmenter. C’est le principe du taux effectif.

Le régime de l’auto-entrepreneur présente certains inconvénients qu’il convient de connaitre avant de se décider…

Votre notation : Aucun Moyenne : 2 (1 vote)


Liens sponsorisés
Liens sponsorisés
Votre notation : Aucun Moyenne : 2 (1 vote)