Testez-vous

Etes-vous "droit malin"?

Interviews

Maître Marc Lipskier, un avocat qui révolutionne le métier d'avocat *

Espace emploi

Des offres d'emploi et des CV gratuits

> Recrutez ou faites-vous chasser !

Lexique juridique

 

Tous les termes juridiques de A à Z

> Consultez gratuitement  !

Chiffres utiles

 

Indices et barèmes officiels en vigueur

> Consultez gratuitement  !

Partenaires

Qu’est ce que l’amortissement d’un bien ?

Article mis à jour le 12/05/2012

L’amortissement est la constatation comptable de la dépréciation normale d’un bien d’investissement (une immobilisation).

Cet amortissement est en principe déductible du résultat de l’entreprise et sert aussi pour déterminer le mode d’imposition de la plus-value professionnelle sur ce bien.

Lors de leur achat, les immobilisations ne peuvent normalement pas faire l’objet d’une déduction.

Sauf exception, les entreprises qui acquièrent une immobilisation peuvent pratiquer chaque année, dans la limite de la valeur du bien, un abattement forfaitaire déductible du résultat appelé « amortissement ».

Cet  amortissement est censé représenter la perte de valeur du bien dans le temps.

La base de calcul de l’amortissement est décomptée sans tenir compte de la TVA déduite.

La durée et le montant de cet amortissement dépend du type de bien ; plus le bien se déprécie vite, plus la durée d’amortissement est courte et plus le taux d’amortissement est élevé.

A titre d’illustration pour un immeuble commercial, l’amortissement annuel est en général compris entre 2 % (sur 50 ans) et 5% (sur 20 ans). En revanche un micro ordinateur, qui se périme beaucoup plus rapidement, pourra être amorti au taux de 33,33 % sur 3 ans.

Votre notation : Aucun Moyenne : 2.7 (3 votes)


Liens sponsorisés
Liens sponsorisés
Votre notation : Aucun Moyenne : 2.7 (3 votes)