Testez-vous

Etes-vous "droit malin"?

Interviews

Maître Marc Lipskier, un avocat qui révolutionne le métier d'avocat *

Espace emploi

Des offres d'emploi et des CV gratuits

> Recrutez ou faites-vous chasser !

Lexique juridique

 

Tous les termes juridiques de A à Z

> Consultez gratuitement  !

Chiffres utiles

 

Indices et barèmes officiels en vigueur

> Consultez gratuitement  !

Partenaires

L’emploi d’un aide à domicile ouvre-t-il droit à un crédit d’impôt ou une réduction d’impôt ? - Page 4

Article mis à jour le 08/10/2013

 

Montant de l’avantage fiscal procuré par les emplois à domicile

Dans tous les cas, l'avantage fiscal procuré par un emploi à domicile est égal à 50 % de vos dépenses, plafonnées à 12 000 € par an et par foyer fiscal.

Ce plafond de 12 000 € est majoré de 1 500 € par personne à charge (750 € en résidence alternée) et si vous employez une personne à domicile pour un ascendant de plus de 65 ans. Le total des dépenses retenu ne peut cependant dépasser 15 000 € par an et par foyer fiscal, soit une réduction d’impôt annuelle maximale de 7 500 €.

Ce second plafond de 15 000 € est porté à 20 000 € (soit une réduction d’impôt maximale de 10 000 €) si un membre de votre foyer fiscal est titulaire de la carte d’invalidité d’au moins 80 % ou d’une pension d’invalidité de 3ème catégorie.

Les plafonds de 12 000 € et de 15 000 € sont portés respectivement à 15.000 € et 18.000 € l’année où vous employez directement pour la 1ère fois un salarié à domicile.

Certaines dépenses sont toutefois soumises à des plafonds spécifiques :

  • pour des prestations de petits bricolages, le plafond des dépenses est fixé à 500 €, soit une réduction d’impôt maximale de 250 € ;
  • pour des prestations d’informatique à domicile, le plafond des dépenses est fixé à 3 000 € (contre 1 000 € auparavant) à compter du 1er janvier 2013, soit une réduction d’impôt maximale de 1 500 € (instruction Bofip du 03/10/2013) ;
  • pour des travaux de jardinage, le plafond des dépenses est fixé à 5 000 € (contre 3 000 € auparavant) à compter du 1er janvier 2013, soit une réduction d’impôt maximale de 2 500 €(instruction Bofip du 03/10/2013).
Votre notation : Aucun Moyenne : 4.1 (8 votes)


Liens sponsorisés
Liens sponsorisés
Votre notation : Aucun Moyenne : 4.1 (8 votes)